WhatsApp oblige désormais les utilisateurs à partager leurs données avec Facebook

7 janvier 2021 à 15h12 par Julia Maz-Loumides

La messagerie chiffrée WhatsApp, connue notamment pour sa bonne protection des données, a mis à jour ses conditions d’utilisations. Un refus de partager ses informations avec Facebook bloquera l’accès à l’application.

ALOUETTE
La mise-à-jour sera entièrement effective à partir du 8 février.
Crédit: Pixabay

Depuis ce jeudi 7 janvier 2021, de nombreux utilisateurs de WhatsApp se sont retrouvés face à un message d’actualisation des conditions d’utilisations. Tous les pays seront concernés par cette mise-à-jour. Elle prendra fin le 8 février avec les comptes de ceux qui n’auront pas accepté ces nouveautés.

Moins de protection des données

Pour continuer d’utiliser WhatsApp, les utilisateurs devront accepter le partage de leur adresse IP (servant à localiser l’appareil), du numéro de téléphone ou encore des données sur leurs transactions liées à ces applications. Le tout sera partagé avec Facebook et plus globalement avec les filiales du groupe comme Messenger ou Instagram.

Pour la maison-mère, l’utilité est de rendre WhatsApp rentable. BFMTV indique que l’application serait à l'avenir utilisée comme interface pour des entreprises : le service après-vente pourrait y communiquer avec les clients.