Plainte de deux policiers hors service à Brest après une "agression"

10 janvier 2022 à 8h03 par Arnaud Laurenti

Les policiers, en civil, ont été agressés alors qu'ils quittaient le Lunapark vendredi soir.

Plainte de deux policiers hors service à Brest après une "agression"
Crédit: Archives

Deux policiers ont déposé plainte à Brest suite à une "agression" alors qu'ils étaient hors service, a appris l'AFP dimanche auprès du parquet.

"Je vous confirme qu'une plainte a bien été reçue au commissariat suite à l'agression de deux policiers en dehors du service mais, a priori, du fait de leur qualité", a fait savoir dimanche le parquet, interrogé par l'AFP.

Le parquet n'a fourni aucun détail sur les circonstances et le contexte de l'incident.

 

Le syndicat Unité SGP Police-FO a annoncé apporter "tout son soutien aux deux collègues agressés hors service vendredi soir à Brest. Reconnus comme flics, insultés et frappés à la matraque par plus de huit individus. Jusqu'où ira la haine anti-flic ?", s'interroge le syndicat.

De son côté, Unsa-Police fait état d'"un policier et d'une policière de Brest âgés d'une quarantaine d'années qui se trouvaient hors service au parc d'attraction de Penfeld", un quartier de Brest, vendredi soir.

"Ils se rendaient à leur véhicule lorsqu'ils ont été bloqués par quatre individus portant des capuches, qui auraient reconnu qu'ils étaient policiers. Ces derniers ont rapidement été rejoints par huit autres personnes, le groupe sort une matraque et agresse violemment les policiers", selon le syndicat, précisant que "les deux collègues sont en attente d'un examen médical".

"Cet acte nous inquiète fortement, c'est la première fois que des policiers brestois sont agressés hors service (...) Nous condamnons fermement cette agression et nous espérons des réponses pénales exemplaires sinon ce type d'agression pourrait se multiplier à l'avenir si les auteurs bénéficient toujours d'autant de clémence", ajoute le syndicat.

Interrogé sur une éventuelle hospitalisation des deux policiers et d'éventuels jours d'ITT prescrits, le parquet n'a pas répondu.

 

(avec AFP)