Réouverture des discothèques : le port du masque pas obligatoire à l'intérieur

16 février 2022 à 8h21 par Arnaud Laurenti

Le masque reste néanmoins recommandé pour les clients et le personnel des établissements.

Réouverture des discothèques : le port du masque pas obligatoire à l'intérieur
Crédit: Unsplash

Le port du masque à l'intérieur ne sera pas obligatoire dans les discothèques qui rouvrent ce mercredi après dix semaines de fermeture, mais il reste recommandé pour les clients et le personnel au sein des établissements, selon le protocole publié par le gouvernement.

Régi par ce protocole, l'accès aux discothèques, clubs et bars dansants est "conditionné à la présentation par les clients d'un pass vaccinal valide", selon le texte mis en ligne mardi par le ministère de l'Économie, qui précise que ces établissements peuvent accueillir le nombre de clients autorisés dans les conditions normales d'exploitation.

Les clients peuvent passer leur commande "au comptoir ou à table", la consommation debout est autorisée, le vestiaire est ouvert, et les modes de paiement sans contact - prépaiement, virement, cartes bancaires, QR code...- doivent être privilégiés, précise encore le protocole.

Celui-ci engage notamment les professionnels à "aérer les locaux par une ventilation naturelle ou mécanique en état de marche, portes et/ou fenêtres ouvertes autant que possible, idéalement en permanence si les conditions le permettent et au minimum 10 minutes toutes les heures".

Il demande aussi de "favoriser la mesure du dioxyde de carbone", pour s'assurer d'un renouvellement d'air satisfaisant.

 

Pass vaccinal obligatoire

La mise à disposition de gel hydroalcoolique, la désinfection des équipements partagés (poignées de porte, rampes d'escalier, tables, comptoirs, boutons d'ascenseur, robinets, interrupteurs...) ou encore "l'invitation à télécharger et activer l'application Tous Anti Covid" sont aussi préconisés.

Le pass vaccinal valide consiste soit en un certificat de vaccination (schéma vaccinal complet, dose de rappel comprise dans le délai imparti), soit un certificat de rétablissement (test positif au Covid-19 de plus de 11 jours et de moins de 4 mois) ou encore un certificat de contre-indication à la vaccination, précise ce texte.

Près de deux ans après le début de la pandémie de Covid-19, certaines restrictions anti-Covid disparaissent ce mercredi, alors que le gouvernement envisage la levée du pass vaccinal pour fin mars ou début avril, grâce à une "très nette amélioration" de la situation sanitaire.

Ainsi, manger du pop corn dans une salle de cinéma, un sandwich dans un stade ou un train, ou encore boire un verre debout au comptoir d'un bar sera à nouveau possible.

 

(avec AFP)