Revivez la matinale avec Soprano comme si vous y étiez !

25 février 2022 à 16h15 par Arnaud Laurenti

Soprano était en direct dans les studios d’Alouette ce vendredi 25 février, de 7h à 9h ! Le chanteur nous a parlé de son album "Chasseur d’étoiles", de sa tournée, d’un documentaire à découvrir en juin prochain et d'un projet au cinéma !

Revivez la matinale avec Soprano comme si vous y étiez !
Crédit: Alouette

Soprano était l’invité de la matinale d’Alouette ce vendredi ! Le chanteur a répondu aux questions de Niko & Aurélie ainsi qu’à celles de nos auditeurs. Revivez l’émission comme si vous y étiez !

>> Retrouves les images et le Replay de la matinale avec Soprano !

 

Années 80

Il est tout juste 7h00 lorsque Soprano s’installe dans les studios d’Alouette, pour deux heures d’émission dans le 6-10.

Et pour commencer, le chanteur remercie les auditeurs qui se sont levés tôt pour venir le saluer à son arrivée à la radio. Il en profite pour remercier plus largement ses fans puisque son album "Chasseur d’étoiles" est déjà disque de platine.

Soprano évoque notamment le premier single extrait de son sixième projet solo, "Près des étoiles", une adaptation d’un hit de Gold : "Je voulais faire un petit clin d’œil aux années 80. Mon album s’appelle « Chasseur d’étoiles » et ce morceau collait super bien. C’est vraiment un hymne à la chasse au rêve et à l’espoir. Et on en a besoin en ce moment".

Après la diffusion du morceau, Niko interroge Soprano sur le choix d’un univers à la fois futuriste et très années 80 pour son album.

"J’aime créer des concepts sur mes albums, les tournées sont des sortes de finitions ensuite de tous ces univers qu’on a créé pendant un an en studio", explique le chanteur.

"À la base « Près des étoiles » était l’intro de l’album, pas forcément le premier single. Il présente tout le concept de « Chasseur d’étoiles ». J’ai voulu faire plein de petits clins d’œil aux années 80, en conservant le côté moderne, comme le fond The Weeknd et Dua Lipa", précise-t-il à notre micro.

 

Stranger Things

Ses sources d’inspirations ? Pour cet album, clairement sa fille ! Cette dernière lui a parlé de la série "Stranger Things" de Netflix, qui se déroule justement dans les années 80 et dans laquelle souffle un vent de nostalgie. Un style cinématographique que Soprano connaît bien puisqu’il a grandi dans cet univers, mais qui semble avoir beaucoup plu à la jeune génération.

"Non mais regarde comme ils sont stylés, comme ils sont habillés !", raconte Soprano en imitant sa fille, amusé. "Je lui ai dit qu’on s’habillait comme ça dans les années 80 ! Et du coup, ça m’a inspiré, je suis parti de là".

Chacune des 16 chansons de "Chasseur d’étoiles" a son propre univers, et un élément fait toujours référence à une chanson ou un film marquant des années 80.

"On a beaucoup travaillé sur ça. Il y a des morceaux qu’on a travaillés exprès pour que musicalement ça fasse penser à un son. Par exemple « Bébé Love », on peut penser qu’il s’agit d’une chanson de Phil Collins. On a vraiment voulu ajouter des références, pour que les gens puissent les chercher en écoutant l’album".

Avant d’en découvrir plus, il est l’heure faire le point sur la météo du jour avec Soprano… qui en profite pour vanter le soleil marseillais, sa ville de cœur.

Il est ensuite temps de relever le Défi du Jour dans le 6-10. Et Soprano a donné un petit coup de pouce à Aurélien qui a réussi à gagner sa rencontre avec Vianney le lendemain !

"À nos héros du quotidien"

Évidemment, les projets de Soprano ont été freinés par la pandémie et notamment le confinement. L’occasion aussi pour l’artiste de se retrouver avec sa famille.

Le chanteur a d’ailleurs dédié l’un des morceaux de "Chasseur d’étoiles" à ses enfants : "Bébé Love".

"Ils étaient près de moi lorsque je l’ai écrit", explique-t-il. Il se trouve que sur chaque album, Soprano écrit une chanson dédiée à l’un de ses enfants à l’occasion d’une naissance.

"Un projet de quatrième ?", plaisante Niko.

"Non non ! Trois, c’est déjà beaucoup ! Je viens d’envoyer un texto à la grande pour son brevet", répond Soprano en riant.

Durant le confinement, le morceau "À nos héros du quotidien" est devenu l’hymne de soutien à tous ceux qui sont restés mobilisés durant les premiers mois de la pandémie.

"Cette chanson, je l’avais écrite justement parce que j’avais vu les soignants manifester. Et puis le confinement est arrivé, tout le monde a applaudi les soignants et d’un coup la chanson a ressurgi et remis en valeurs les bienfaits de ces personnes qui se battent tous les jours pour qu’on ait un quotidien meilleur", explique Soprano.

 

Un documentaire en juin sur Disney+

Après la diffusion à l’antenne de "À nos héros du quotidien", place à l’Horoscope avec Niko et Soprano, avant de passer aux questions des auditeurs.

À quand un documentaire sur Soprano comme Angèle ou Orelsan, demande Mathieu.

"Ça tourne depuis 2 ans. J’interviens dans celui d’Orelsan, donc ça filmait pendant que je filmais (rires). Nous, comme on fait les concerts en juin et juillet de cette année, il est prévu qu’une série documentaire sorte en juin, en 6 épisodes, sur Disney+", nous révèle le chanteur, qui promet des passages très émouvants, avec des surprises. Une belle exclusivité !

Vincent demande si l’on peut espérer un retour du groupe "Les Psy 4 de la rime".

"On est toujours ensemble, mais c’est un peu difficile pour nous de pouvoir sortir un album sans notre quatrième membre qui a disparu il y a quelques années (Sya Styles). Mais il y a des petites surprises, parce qu’on travaille toujours ensemble, on est dans les mêmes studios, on est en famille. On se voit tous les jours", répond Soprano.

 

15 ans du premier album

"Je n’aurais jamais cru arriver jusque-là. À la base, mon premier album solo c’était un album pour me soigner. Et on finit dans les étoiles ! On a commencé à la bieng, et ça fait plaisir de toujours être là, de voir grandir le public. Avant-hier, on m’a fait un cadeau : on m’a montré des gens qui ont grandi avec ma musique et dont les enfants grandissent avec ma musique", explique le chanteur, interrogé sur le regard qu’il porte sur sa carrière.

Désigné artiste préféré des enfants par le journal de Mickey et suivi par des millions d’abonnés sur les réseaux sociaux, Soprano explique que ses enfants sont fiers. Pour lui, c’est surtout la confirmation qu’il doit continuer à proposer de nouvelles chansons et de nouveaux shows.

 

"Pourquoi ne fait-il jamais froid dans un bus ?"

Après quelques titres, focus sur le titre "Dingue" de Soprano, extrait de son dernier album "Chasseur d’étoiles". Le chanteur explique qu’il a écrit cette chanson avant la pandémie.

"Quand le Covid est arrivé, que les vaccins sont arrivés, je me suis dit : Oh la la, mince ! Moi je suis en train de dire Docteur, je veux pas me faire soigner dans la chanson… (rires)", plaisante-t-il.

"Bien-sûr, c’est une métaphore pour dire que si être différent, c’est être fou, eh bien on est content d’être libre d’être fou. Être dingue à sa manière, c’est la meilleure façon de vivre", explique le chanteur.

Aurélie demande alors à Soprano quelles sont ces petits moments de folie.

"Moi, ce sont les blagues. Dès le matin, je réveille mes enfants avec des blagues toutes pourraves ! Je sais qu’ils ne rigolent pas, mais ils me voient tellement rire sur mes propres blagues que ça marche", raconte le chanteur.

Niko lui demande donc d’en faire une à l’antenne.

"Pourquoi ne fait-il jamais froid dans un bus", questionne donc Soprano.

"Parce qu’il y a un chauffeur !", assène-t-il, faisant évidemment rires Niko et Aurélie.

"Je balance quand même ma fille, c’est elle qui m’a appris cette blague toute pourrie", ajoute-t-il.

 

 

"Ma famille, c’est ma pharmacie"

Niko interroge ensuite Soprano sur une phrase de "Dingue" : "Ma famille, c’est ma pharmacie".

"Oui, je suis entouré de ma famille, partout. Sur scène j’ai mes deux frères, les personnes à côté ce sont mes cousins… ", explique le chanteur en désignant les personnes qui l’accompagnent dans nos studios.

"Mon manager, c’est mon meilleur ami depuis la sixième. Ma sœur travaille avec nous… On travaille en famille depuis toujours", ajoute-t-il.

 

Des surprises sur scène

Outre son album, Soprano se prépare à retrouver la scène pour une tournée des stades qui débutera à Lyon et le conduira notamment à Bordeaux.

"J’attends que ça !", lance l’artiste.

Parmi les dates annoncées, il y a aussi un Stade de France.

"C’est le concert d’une vie ! On est super content ! Je pensais qu’on allait galérer avec les billets mais on est à plus de 60 000 billets vendus ! J’en ai des frissons quand j’en parle". Doit-on s’attendre à des surprises sur scène ?

"Quand on est dans un stade, les gens nous voient en tout petit, ils sont loin. Du coup, nous avons installé une scène centrale et quatre scènes aux quatre coins du stade. Et j’irai donc sur toutes les scènes pour que tout le monde puisse me voir", révèle le chanteur.

 

"Planète mars"

Autre titre qui promet de mettre le feu dans les stades : "Planète Mars".

"On a fait un petit clin d’œil à I AM avec ce refrain, et ce titre est fait exprès justement pour les stades. Je pense que ça va être le feu."

Niko demande s’il faut se préparer physiquement pour les concerts car Soprano à de nombreux titres festifs.

"Avec des morceaux comme Coach, En feu, Cosmo, la Boum, c’est sûr ! Mais voilà, si tu as raté ta séance de sport, c’est sûr qu’à l’un de mes concerts tu repars avec les abdos !"

Un bon plan pour le summer body donc : prenez vos places l’un des concerts de Soprano !

 

Question des auditeurs

Place au Chronotest, et Soprano en profite pour faire une dédicace à Mathis, le fils de Gaëlle qui joue ce vendredi matin pour tenter de gagner 300 euros.

Soprano parle ensuite de sa Fondation et notamment de son passage à Angers dans la journée pour remplir un conteneur de matériel médical pour les Comores.

"On ne demande pas de sous, juste du matériel. Le reste, c’est moi qui m’en occupe !" lance le chanteur pour ceux qui voudraient aider l’association.

Place à de nouvelles questions d’auditeurs. Pourquoi avoir refusé de participer à l’émission "Danse avec les Stars" ?

"Je ne danse que le Mia", plaisante Soprano.

Interrogé sur le tournage du spectacle des Enfoirés, qui sera diffusé le 4 mars sur TF1 pour le lancement de la collecte des Restos du Cœur, le chanteur explique que les décors étaient extraordinaires.

En raison de la situation sanitaire, les Enfoirés ont dû une nouvelle renoncer à accueillir un public mais la plupart de ceux qui avaient pris leur billet n’ont pas demandé à être remboursé. Un beau geste en faveur des Restos du Cœur.

"À la bieng cousing"

C’est presque la fin de l’émission avec Soprano ! Avec "Chasseur d’étoiles", il explique avoir continuer à chercher différents styles.

"C’est un peu ce que je fais depuis 10 ans, j’essaie de faire évoluer mon style, de tenter des choses, de ne pas stagner. J’ai envie d’être un musicien qui se fait plaisir".

En cette fin de semaine, Aurélie interroge le chanteur sur ses occupations le week-end en famille.

"Ça dépend, parce quand tu as trois Gremlins à la maison… (rires) Avec la grande, je regarde des mangas, avec le garçon on va jouer au foot et avec la dernière je dois regarder tous les dessins-animés pour les très jeunes… Mais j’ai passé le cap de Pat’ Patrouille, ouf !"

 

Soprano bientôt au cinéma !

Soprano est également passionné de cinéma. Aurélie lui demande quelques recommandations. "Si je dois conseiller un film, Collision et La vie de David Gale", répond le chanteur.

Côté séries ?

"Je me suis mis à Ozark, j’attends la dernière saison de Peaky Blinders et là récemment je suis tombé sur la série documentaire de Kanye West. C’est très intéressant, je conseille aux gens qui ne connaissent pas les coulisses de la carrière de Kanye West de regarder".

Et Soprano envisage-t-il une carrière au cinéma ?

"C’est un projet", lâche le chanteur. "Plutôt au cinéma, sur un projet qui vient de moi. Il y a un truc qu’on va tourner bientôt. Je fais aussi une apparition dans un film qui va bientôt sortir, dans lequel je joue mon propre rôle », ajoute-t-il.

Mais il n’en dira pas plus, il faudra donc se montrer patient !

Avant de terminer l’émission avec le titre "Forest", Soprano explique s’être inspiré de son enfance pour écrire ce morceau.

"Je rêvais de faire des concerts, de la musique. On me prenait un peu pour fou. En plus j’étais un peu introverti. Je me suis dis que j’allais faire cette chanson car je pense que certains se reconnaitront dedans. Nous sommes différents, mais c’est une chance."

C’est désormais la fin, Soprano remercie les auditeurs d’Alouette, et Niko et Aurélie de l’avoir rendu animateur l’espace de quelques heures.