Revivez le Live Alouette de Tours comme si vous y étiez !

6 avril 2022 à 14h33 par Bastien Bougeard

La Zarra et Juliette Armanet ont enflammé la scène et le public de l’Espace Malraux de Joué-lès-Tours, à l’occasion du premier Live Alouette de 2022. Un show qui a regroupé un millier d'auditeurs privilégiés !

Live Alouette de Tours - Juliette Armanet
Crédit: Alouette

Ce mardi 5 avril, la grisaille est bien restée à l’extérieur de l’Espace Malraux de Joué-lès-Tours. Au-delà des portes, la salle accueillait le premier Live Alouette de l’année 2022. La Zarra et Juliette Armanet sont montées sur la scène pour illuminer cette journée et combler les 1 000 auditeurs d’Alouette qui avaient gagné leur place.

>> Retrouvez les images du Live Alouette de Tours.

 

16 h : l’heure des premières balances pour La Zarra

L’artiste québécoise est la première à prendre possession de la scène jocondienne. Enfin, plus précisément son pianiste et sa violoncelliste. Tandis que lui pose ses premières notes sur le clavier, elle gratte les premiers airs qui seront interprétés devant les spectateurs pendant que l’équipe technique teste les jeux de lumière sur la scène.

La Zarra se présente quelques minutes plus tard et commence à se préparer, ce qui permet pour les rares privilégiés présents dans la salle d’entrevoir ce que donnera son interprétation durant le concert. Plus les minutes passent, plus la voix de La Zarra gagne en puissance. "Les balances, c’est le moment où les artistes viennent se tester. On règle le micro pour les instruments et pour le chanteur. C’est une répétition pour qu’il puisse s’adapter à la configuration de la salle", explique le service technique d’Alouette.

 

17 h 05 : un passage par le 16-20 et une exclu !

Plus que 3 heures 30 à attendre avant le début du concert. Dans les coursives de l’espace Malraux, les préparatifs s’accélèrent. Quant à La Zarra, elle fait une pause dans ses balances pour un passage dans le 16-20 d’Alouette. Au micro de Niko, l’artiste, tout juste arrivée du Canada il y a quelques jours, s’ouvre sur son parcours. Elle nous apprend notamment qu’elle a quitté son métier de coiffeuse il y a deux ans pour se consacrer pleinement à la musique.

L’interprète de tu t’en iras, nous en dit plus sur ses inspirations et confesse puiser dans ce qui se faisait dans les années 50. Avant de conclure avec quelques annonces. "Une tournée est en projet, dévoile-t-elle au micro de Niko, pour la fin d’année ou début d’année prochaine avec des dates en France et au Canada. J’ai aussi terminé de travailler sur un nouveau single intitulé Sans moi". Des infos exclusives, c’est aussi ça le charme des Lives Alouette.

 

19 h 20 : Juliette Armanet annonce un nouveau clip et une date à Bercy

Après avoir achevé ses répétitions, c’est au tour de Juliette Armanet de s’arrêter au micro de Niko avant de monter sur scène. Après la sortie de son album Brûler le feu, l’artiste a entamé une tournée et a accepté de s’arrêter à Joué-lès-Tours pour Le Live Alouette. L’occasion de confier une anecdote sur sa vie de famille, un peu bouleversée par cette tournée. "C’est un peu déchirant, mais, parfois mon fils vient sur les concerts et il veut monter avec moi sur scène".

Elle se confie ensuite sur ses projets et annonce la sortie d’un nouveau clip mercredi prochain pour le titre "Tu me Play". Autre annonce qui va ravir ses fans : Juliette Armanet se produira en mars 2023 à l’Accor Hotel Arena de Paris Bercy.

Peu après son passage à l'antenne, les portes de la salle s'ouvrent et les premiers auditeurs font leur entrée. L’heure fatidique approche.

20 h 30 : La Zarra ouvre Le Live Alouette

C’est l’heure ! La salle plonge dans le noir, Niko apparaît sur la scène et la clameur monte dans les travées de la salle de l’Espace Malraux. Très vite, c’est La Zarra qui ouvre le show. "Comment allez-vous ?" demande-t-elle au public. "Moi, je suis un petit peu stressée", confie-t-elle. La Zarra fait en effet ses premiers concerts.

La chanteuse démarre tout en douceur avec "Fille de joie" et elle impressionne le public par la beauté de ses textes et la puissance de sa voix. La première prestation est largement applaudie. Puis un peu plus tard, La Zarra transporte le public avec une version acoustique de "Tu t’en iras". Une prestation haute en couleur, riche en émotion qui lui vaut une standing ovation de plusieurs secondes.

Émue, elle ne peut retenir quelques larmes et remercie le public. "Aujourd’hui, on m’a invitée chez Alouette, on m’a donné la chance de chanter les chansons de mon album de façon acoustique. Et j’ai rencontré un public…  En fait, j’ai rencontré mon rêve. Je fais de la musique pour avoir une connexion avec mon public et ce soir j’ai eu cette connexion incroyable avec le public d’Alouette et je m’en rappellerai toute ma vie", confie-t-elle une fois sortie de scène.

Remise de ses émotions, La Zarra entonne "La vie d’artiste", un autre titre tiré de son album "La Traîtrise". Puis c’est l’heure du dernier titre, "Tu t’en iras", cette fois-ci dans sa version instrumentale. Une prestation réussie haut la main pour l’artiste québécoise.

 

21 h : Et arrive Juliette Armanet !

Encore envoûté par la performance de La Zarra, le public a à peine le temps de se remettre de ses émotions qu’il accueille Juliette Armanet. Juste avant que la chanteuse ne monte sur scène, Niko reprend le micro pour annoncer l'absence d'Eddy de Pretto, malheureusement testé postif au Covid-19. Le chanteur a toutefois pu enregistrer un message adressé au public dans lequel il se dit triste de ne pouvoir être présent, avant de souhaiter aux auditeurs d'Alouette une belle soirée. Niko propose ensuite au public d'enregistrer en retour une vidéo de soutien et de l'envoyer à l'artiste.  "Eddy !" scande le public, en applaudissant et en dessinant des coeurs avec leurs mains. "Merci, ça fait du bien de voir ça", nous a répondu le chanteur par message.

Le concert reprend avec Juliette Armanet qui débarque avec espièglerie, puisqu’elle s’autorise quelques traits d’humour. Puis elle congédie ses musiciens, le temps pour elle de s’installer au piano et de démarrer tout en douceur avec "L’amour en solitaire", le titre qui l’a révélée en 2017. En bon connaisseur, le public tourangeau l’accompagne et se permet de conclure le morceau.

Puis les musiciens reviennent et Juliette Armanet va enflammer la soirée. "Levez-vous et dansez !", lance-t-elle avant de se jeter avec énergie dans l’interprétation de "Tu me Play", "Qu’importe" et "À la folie". Dans le même temps, nous pouvons voir des spectateurs descendre au plus près de la scène pour rejoindre Juliette Armanet.

Puis vient l’un des titres les plus attendus de la soirée : "Le dernier jour du disco".

La soirée se conclut un peu plus en douceur, Juliette Armanet retourne derrière le piano pour interpréter "Boum Boum Baby".

Et c’est déjà l’heure pour Juliette Armanet de descendre de la scène. Et le public de quitter l’espace Malraux, ébloui par les performances des deux artistes. Une nouvelle soirée mémorable, signée Alouette.