The Voice : la voix de Thomas séduit les coachs

20 février 2022 à 6h35 par Arnaud Laurenti

Sa voix atypique a marqué les coaches de The Voice, lors des auditions à l'aveugle, samedi soir. Entretien avec le jeune talent.

The Voice : la voix de Thomas séduit les coachs
Crédit: TF1 | ITV | Bureau 233

Sa prestation a donné des frissons à plusieurs membres du jury : Thomas Dubin, originaire des Deux-Sèvres et qui vit actuellement près de Rennes, a vu les quatre fauteuils rouges des coachs de The Voice se retourner pour lui. Le jeune homme, âgé de 25 ans, a choisi Florent Pagny pour l'accompagner. 

Son parcours, ses ambitions, son expérience... Entretien avec l'un des talents les plus prometteurs de la nouvelle édition de The Voice !

 

Tu as quitté le domicile familial dès 16 ans. Quel est ton parcours ?

"J'ai fait pas mal de jobs : j'ai travaillé en restauration pendant de nombreuses années. Comme je voulais évoluer dans la musique, il a fallu que je libère mes week-ends et j'ai donc travaillé en abattoir pendant quelques temps.

J'ai intégré un orchestre de variété, avec lequel je tourne encore aujourd'hui, mais la pandémie m'a empêché de faire les dates nécessaires pour monter mon dossier d'intermittent du spectacle. J'ai donc dû reprendre un travail pendant 9 mois en tant que vendeur en bricolage".

 

C'est à cette période que tu as été contacté par la production de l'émission ?

"J'étais au travail quand j'ai reçu un appel de la production me disant qu'ils voulaient me revoir. Quand j'ai vu le contexte autour de moi, le Covid qui avait freiné mes projets, je me suis dit : c'est le moment, il n'y a pas de hasard !"

 

Qu'est-ce que tu as ressenti à ce moment-là ?

"J'étais fou ! (rires). Je me suis dit : enfin ! Enfin, la roue tourne ! Peut-être que je vais pouvoir concrétiser mes rêves. 

J'avais déjà auditionné en 2018, par vidéo puis lors d'un casting à Angers. Mais je n'avais pas été sélectionné."

 

Tu es finalement monté sur la scène de The Voice samedi soir, pour la première fois. Qu'as-tu ressenti ?

"C'est énormément de pression et d'émotions. J'avais la sensation que c'était un rendez-vous à ne pas manquer. Et puis, je me suis dit : amuse-toi, fais tes preuves, montre ce que tu sais faire et on verra."

 

Comment as-tu préparé ta prestation ?

"Ma coach vocale m'a beaucoup aidé. J'ai choisi "The Sound of Silence" car c'est un morceau que j'aime beaucoup, il me correspond bien. C'est une chanson qui m'a permis de montrer toute une évolution en créant des ponts, et d'amener beaucoup de choses, en montrant tout ce que je sais faire".

 

Qu'as-tu ressenti en voyant que tous les coachs s'étaient retournés ?

"Sur le coup, j'étais encore dans la chanson, je n'ai pas réalisé ce qui se passait. Une fois que j'ai fini, j'ai réalisé que j'avais les quatre coachs devant moi, c'était très euphorisant. Je n'arrivais plus à parler correctement ! C'était impressionnant de prendre conscience de ce qui se passait en face de moi."

 

Tu as finalement choisi Florent Pagny pour coach. Qu'est-ce qui t'a poussé à faire ce choix ?

"J'ai choisi Florent Pagny par rapport à ses commentaires. La première chose qu'il a dit, avant que tout le monde ne prenne la parole, c'est que j'étais ses premiers frissons. Je me suis dit que son corps avait parlé avant tout, au-delà de la technique et de tout ce qu'on pourrait dire sur un talent. Et c'est quelque chose que je veux provoquer chez le public : des réactions émotionnelles ou physiques."

 

Qu'attends-tu de l'aventure The Voice ?

"J'espère apprendre d'autres approches, d'autres techniques. Recevoir de l'aide et surtout, en retirer du plaisir."