En Belgique, une école s'inquiète d'un effet "Squid Game" pendant la récréation

7 octobre 2021 à 11h18 par Arnaud Laurenti

La nouvelle série de Netflix, actuellement la plus regardée dans près de 90 pays, commence à susciter l'inquiétude dans certains établissements scolaires. Des élèves s'inspireraient notamment de la version "1...2...3 soleil" de Squid Game pendant la récréation.

Squid Game
Crédit: Capture d'écran | YouTube | Netflix

Des personnages vêtus de rouge, portant un masque noir sur lequel figure une forme géométrique (carré, rond ou triangle)... Difficile de passer à côté du phénomène "Squid Game", la nouvelle série à succès de Netflix. Outre le carton d'audience, la popularité de cette production sud-coréenne inspire jusque dans les cours d'école.

 

La série raconte l'histoire de 456 hommes et femmes endettés qui s'affrontent dans des version gores de jeux d'enfants pour remporter un énorme magot. Depuis sa sortie sur la plateforme mi-septembre, la série (interdite au moins de 16 ans en France) rencontre un énorme succès populaire, et pourrait devenir la plus regardée de la plateforme devant "La Chronique de Bridgerton".

Parmi les concepts qui ont popularisé la série auprès des fans, l'utilisation de jeux de cours d'école pour éliminer les participants au Squid Game. L'un de ces jeux, "1...2...3 soleil" semble malheureusement gagner les cours de récréation.

En Belgique, le directeur d'une école a exprimé son inquiétude sur les réseaux sociaux. "Dans cette série, des personnages sont amenés à jouer à des jeux d’enfants et s’ils perdent, ils sont éliminés ….on les exécute! Cette série est interdite aux moins de 18 ans pour ses scènes de violence ! Nos élèves s’amusent donc à des jeux style 1-2-3 soleil ( comme repris dans la série ) et le perdant ou perdante reçoit des coups…", écrit le chef d'établissement dans un message adressé aux parents.

"Nous sommes très vigilants pour que ce jeu malsain et dangereux soit stoppé ! Nous comptons sur votre soutien et collaboration pour sensibiliser vos enfants aux conséquences que cela peut engendrer ! Des sanctions seront prises vis-à-vis des enfants qui continueront ce jeu ( de frapper d’autres enfants … il est bien évident que 1-2-3 soleil est autorisé !", ajoute le directeur de l'école.

La publication a évidemment entraîné de nombreuses réactions. Certains internautes dénoncent notamment le laxisme de certains parents, autorisant à leurs enfants, mineurs, à regarder une série pourtant réservée à un public averti. Reste que de nombreuses vidéos circulent également sur les réseaux sociaux.