Indre-et-Loire : l’émotion au moment des funérailles d’Elizabeth II

18 septembre 2022 à 18h30 par Bastien Bougeard

Le Royaume-Uni dit une dernière fois adieu à la Reine Elizabeth II ce lundi 19 septembre. Pour les Britanniques vivant en France, ils auront une pensée particulière pour leur Reine au moment de travailler.

cercueil reine
Crédit: DR | Wikimedia | Taras Young | CC BY-SA 4.0

Un pays à l’arrêt pour un ultime adieu. Les funérailles de la Reine Elizabeth II vont se tenir ce lundi 19 septembre, d’abord à 12 h avec la cérémonie religieuse en l’abbaye de Westminster. La Reine sera ensuite inhumée à 20 h 30. Ce lundi est d’ailleurs un jour férié au Royaume-Uni.

Émotion aussi pour la communauté franco-Britannique 

En France, la communauté britannique vivra, quand elle le pourra, les obsèques devant la télévision. Pour Fiona Beetson, vigneronne Franco-Britannique installée à Chinon, il va bien falloir travailler après un week-end consacré aux vendanges. Les mains dans le raisin, mais la tête un petit peu ailleurs « Je travaillerai dans la cuverie, je serai seule donc je suivrai les obsèques en écoutant la BBC ». Le cœur lourd, elle s’apprête à tourner une page d’Histoire.

Une Reine « bosseuse »

Au moment du dernier au revoir, les souvenirs affluent. Fiona Beetson retient : « Une femme bosseuse, elle maîtrisait parfaitement ses dossiers et elle a travaillé jusqu’au dernier jour. Elle avait aussi, une touche très chaleureuse envers toutes les personnes qu’elle a rencontrée, y compris les anti-royalistes ». Fiona Beetson qui souligne aussi que la Reine est restée discrète, tout au long de son règne : « Et ce n’était pas facile entre les paparazzis et les réseaux sociaux. Je pense qu’on ne reverra plus ça ».

Une mémoire d’éléphant

Autre souvenir, ému, pour Fiona Beetson, son père a été décoré par la Reine. « Dans les années 1960, avec des journalistes, il avait rencontré la Reine lors de l’inauguration d’un barrage en Éthiopie. Puis quelques années plus tard, il reçoit la médaille de l’Ordre de l’empire britannique. Il est décoré par la Reine. Je les vois échanger quelques mots et la Reine a un haussement de sourcil. Je lui demande après ce qu’il a raconté à la Reine. Il répond : "Votre Majesté, la dernière que nous nous sommes rencontrés, c’était dans les années 1960". Elle a retrouvé l’année exacte et s’est souvenue du barrage, malgré toutes les inaugurations qu’elle a pu faire. Et elle avait 85 ans à ce moment-là ». Une page se tourne ce lundi 19 septembre, Elizabeth II emporte avec elle ses souvenirs et c’est désormais à Charles III de renter dans le cœur de ses sujets.