Laval de retour en Ligue 2 : "l’objectif, c’est de rêver"

30 juillet 2022 à 6h00 par Morgan Juvin

Le Stade Lavallois retrouve la 2e division. Entretien avec le président du club, Laurent Lairy.

Laval
champion de National, saison 2021-2022.
Crédit: Stade Lavallois

Les Tango sont venus à bout du championnat de National. 120 ans après la création du club, le Stade Lavallois retrouve la Ligue 2, un championnat qu’il avait quitté en 2017.

A la 12ème place il y’a deux ans, le club à su retrouver son niveau pour remporter le championnat. C’était d’ailleurs le premier sacre de champion de National de l’histoire du club.

Si la Ligue 1 reste encore ambitieuse, avec une apparition pour la dernière fois en 1989, le président du club, Laurent Lairy, a évoqué la difficulté du championnat Ligue 2 qui attend le club. Une "Ligue 1 bis, avec beaucoup plus de moyens que les années antérieures, et un championnat qui attire et intéresse toute la population du football." D’après le président, la qualité de jeu est meilleure, avec des clubs prestigieux comme "Bordeaux, Saint-Etienne ou encore Metz".

 

Les objectifs

Le président des Tango connaît bien le Stade Lavallois. Depuis 17 ans, le chef d’entreprise œuvre pour le club et promeut le département. "C'est une terre de football" qui doit faire "rêver les joueurs, le staff, les collaborateurs et les supporters."

Laurent Lairy évoque l’envie du club de "vivre des moments forts", de connaître un parcours ambitieux en Coupe de France, "au moins aller jusqu’aux 16e de finale et peut-être rencontre une Ligue 1 à Le Basser."

Le Stade Francis Le Basser et ses 11 107 spectateurs s’est refait une beauté à l’intersaison. L’éclairage a été mis aux normes de la 2ème division. Des modifications ont été apportées pour "améliorer la réception des joueurs, de l’arbitrage et de la presse" explique le président. Un gros travail a été fait sur la sécurité avec "plus de moyens pour contrôler".

 

Un stade toujours plus accueillant

Laurent Lairy souhaiterait apporter "plus d’outils modernes", améliorer l’accueil et la réception des spectateurs, de la famille, afin de faire "vivre un spectacle". "Le Stade à 50 ans, il est un peu âgé, donc on réfléchit à une rénovation totale." Le président du Stade Lavallois souhaiterait engager des travaux qui s’étaleraient sur plusieurs années. "J’espère que l’on pourra annoncer de belles choses d’ici la fin de l’année."

Concernant la capacité d’accueillir, il pourrait être revu à la hausse avec ses nombreux changements.  "L’objectif, c’est de faire un stade qui soit autour de 12 000, un stade à dimension humaine, la moyenne des stades de Ligue 2."

 

L’effectif légèrement modifié

Pour atteindre les objectifs et se maintenir en ligue 2, le Stade Lavallois a renouvelé un tiers de son effectif, 7 joueurs sur 25.

D’après Laurent Lairy, le recrutement cette année "est à la hauteur de nos espérances pour rêver". Les joueurs recrutés ont l’expérience de la 2ème division et vont pouvoir "adapter le niveau de jeu à des joueurs d’expériences."

Le coach des Tango, Olivier Frapolli, est un habitué des montées en Ligue 2, il en a connu 3 avec l’ascension de l’US Orléans en 2014, puis en 2016, en plus de la montée de Laval.

À la tête du club depuis 2019, "Olivier Frapolli va devoir travailler dans la continuité de ce qu’il a déjà fait" explique le président. Maintenir un groupe similaire à celui de la saison dernière va permettre aux joueurs "de se familiariser plus facilement au nouvel effectif" se réjouit Laurent Lairy.

 

"Le Stade Lavallois, c’est 80 actionnaires"

Le club se démarque par un ancrage très important dans le département, et une collaboration très étroite avec les entreprises mayennaises, contrairement aux autres clubs qui, généralement, évoluent avec des actionnaires étrangers.

Le président prône la solidarité mayennaise. "Je porte un totem qui s’inscrit dans l’histoire de la Mayenne."

Pour entamer la saison, le Stade Lavallois a dévoilé, ce mercredi, les nouveaux maillots pour la saison 2022-2023.