Le phare de Cordouan inscrit au Patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco

26 juillet 2021 à 13h31 par Victoria Maquet Foucher

Situé dans l’estuaire de la Gironde, le phare de Cordouan le plus vieux phare d’Europe, est entré depuis le samedi 24 juillet au patrimoine mondial de l’Unesco.

Phare de Cordouan inscrit au Patrimoine de l'Unesco
Phare de Cordouan inscrit au Patrimoine de l'Unesco
Crédit: Capture d'écran | YouTube

Inauguré en 1611, le phare de Cordouan, le plus vieux phare d’Europe a été classé au patrimoine mondial de l’Unesco ce samedi 24 juillet, en même temps que la ville de Vichy. La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, s’est exprimée dans un communiqué : “Une magnifique reconnaissance pour ces lieux exceptionnels, témoignages de la richesse et de la diversité de notre patrimoine”. Des rénovations du phare avaient été lancées en 2019, fortement soutenues par la population locale et l’Etat.

Surnommé le "roi des phares", le phare de Cordouan est classé Monument historique depuis 1862 et se distingue par son architecture et son histoire. D’une hauteur de 67,5 mètres, il est situé au milieu de l’Estuaire de la Gironde, à sept kilomètres en mer du Verdon-sur-Mer en Gironde et à dix kilomètres de Royan en Charente Maritime. Réel chef-d’œuvre architectural au cœur d’un exceptionnel cadre naturel préservé, le phare a été bâti sur un plateau qui se dévoile à marée basse.

Encore en activité, il n’est accessible aux visiteurs qu’à la belle saison, selon les marées et conditions météorologiques.

Comment le visiter ?

Le plus vieux phare de France ouvre ses portes en période estivale, d’avril à octobre selon les marées. Pour y accéder avec un bateau personnel, la visite du phare est à 7 euros. En navette, l’île est atteignable depuis Royan ou depuis le Verdon-sur-Mer à partir de 42 euros, entrée du phare comprise. 4 heures sont à prévoir au total pour la traversée et la visite du phare.

Retrouvez toutes les informations complémentaires sur le site internet du phare de Cordouan (visites, tarifs, horaires selon les marées, règles sanitaires en vigueur…).