Angers dans l'élite, la "belle aventure" de Stéphane Moulin

27 juillet 2015 à 14h06 par Rédaction Alouette

ALOUETTE

A 47 ans, St�phane Moulin va d�couvrir la Ligue 1 pour sa 26e saison au SCO Angers, comme joueur puis entra�neur, une "belle aventure" qui s'annonce cependant bien compliqu�e.

Il faut remonter � 1993/1994 pour trouver trace du SCO Angers en Ligue 1. Une saison cauchemardesque, termin�e � la 20e place avec seulement quatre victoires en 38 journ�es.

Mais ce passage �clair dans l'�lite, St�phane Moulin s'en moque, puisqu'il n'�tait m�me pas au club. Apr�s avoir fait toutes ses classes au SCO, o� il a jou� en D2 de 1984 � 1990, il avait ensuite port� le maillot de Ch�teauroux (90-92 en D2) puis de Ch�tellerault(92-97 en National).

"Moi, je ne vis pas avec le pass�. Le pass� de l'ann�e derni�re ne m'int�resse presque plus, alors vous imaginez le pass� d'il y a 21 ans...", a-t-il d'ailleurs confi� � l'AFP.

"Au contraire, je crois qu'on aura du mal � faire pire", a-t-il m�me ajout�.

Revenu dans son club de coeur en 2005 comme entra�neur de la r�serve, il est choisi par le pr�sident Sa�d Chabane et le directeur sportif Olivier Pickeu pour prendre en charge l'�quipe fanion il y a quatre ans et la faire remonter dans l'�lite qu'il s'appr�te � d�couvrir enfin.

"C'est une belle aventure, �a c'est certain. Et je consid�re que c'est une chance de pouvoir la vivre dans le club dans lequel j'ai pratiquement tout v�cu", a-t-il admis.

"Est-ce que c'est un atout? Je n'en sais rien, mais c'est tr�s rare ce qui m'arrive et je compte bien en profiter. Mais pas simplement en prenant du plaisir. Le plaisir, il ne sera l� que si les r�sultats vont avec", ajoute imm�diatement ce comp�titeur.

 

- "On a z�ro marge" -

 

Avec l'un des plus petits budgets de L1, un effectif largement remani� � la tr�ve et qui va lui aussi d�couvrir l'�lite, pour une grande majorit� des joueurs, St�phane Moulin se dit serein au pied de ce qui s'apparente � un Everest personnel.

"Nous, on ne s'inqui�te pas, on sait que �a va �tre dur. On sait que tout le monde nous voit dans la charrette et redescendre. On sait que, peut-�tre, on perdra quatre, cinq, six matches d'affil�e. On est pr�par� � �a", a-t-il assur�.

Une pr�paration minutieuse dans les moindres d�tails: "Il faut que tout soit parfaitement r�gl� et qu'on fasse aucune erreur dans tout, sur le plan technique, dans la communication, dans la gestion humaine, dans la pr�paration athl�tique...".

Mais l'arme secr�te d'Angers cette saison sera peut-�tre la tr�s grand solidarit� qui anime le club depuis plusieurs ann�es et notamment celle qui r�gne entre le pr�sident Chabane, le directeur sportif Pickeu et lui-m�me.

"�videmment il y a aussi, je crois, un peu de comp�tence - on ne peut pas y arriver sans �a - mais c'est l'�tat d'esprit qui r�gne dans le club � tous les �tages" qui fait sa force, estime-t-il.

"Il faut que les gens qui d�cident s'entendent bien, il faut qu'ils soient solidaires. Il faut vraiment qu'il y ait une osmose pour avoir des r�sultats, parce que nous, on a z�ro marge", conclut-il.

Avec AFP