Attractivité des grandes villes : où peut-on le plus facilement concilier emploi stable et logement ?

4 novembre 2019 à 7h16 par Arnaud Laurenti

Selon le palmarès des villes qui concilient emplois et logements accessibles avec un salaire moyen, c'est Besançon qui sort du lot. Bordeaux est... vingtième !

ALOUETTE
Tours est la 11e ville proposant le meilleur équilibre entre accès à l'emploi et au logement.
Crédit: Archives

Besançon, Orléans et Saint-Etienne : ce sont les trois villes qui occupent la tête du baromètre des grandes villes "Work & Live" dévoilé par Le Parisien ce lundi (article payant). 

Trente villes passées au crible

Au total, la situation de trente grandes villes métropolitaines a été analysée pour établir ce baromètre proposé par Jobijoba et Meilleurtaux.com. L'étude mesure le nombre d'offres d'emploi en CDI rapporté au nombre d'habitants et le pouvoir d'achat immobilier avec un salaire moyen. 

Selon le fondateur de Jobijoba, cité par Le Parisien, "l'emploi augmente dans toutes les villes" même si les proportions ne sont pas les mêmes. Si Besançon arrive en tête du palmarès, c'est parce que la ville offre le meilleur équilibre entre emploi et prix de l'immobilier : 40% des offres sont en CDI, contre 33% à Bordeaux, explique Thomas Allaire.

Tours, Angers et Rennes dans le Top 15

Dans le Grand Ouest, c'est Tours qui concilie le mieux emploi stable et accès à l'achat immobilier. La cité tourangelle occupe la onzième place de ce palmarès, devant Angers, treizième, et Rennes, quinzième.

Loin derrière, Le Mans ne figure qu'à la 19ème place, tandis que Bordeaux est vingtième. À Nantes, si l'offre d'emploi est dynamique, la ville est malheureusement pénalisée par les prix de l'immobilier élevés. La cité des Ducs occupe la 21ème place de ce palmarès.

Limoges : carence d'emplois

Occupant la 27ème place de classement, la ville de Limoges souffre d'un manque d'offres d'emploi : 2,1 offres en CDI pour 100 habitants. En revanche, l'immobilier y est très accessible.

carte_attractivite.jpg (323 KB)