Ballon d’Or 2019 : Lionel Messi et Megan Rapinoe récompensés

3 décembre 2019 à 7h17 par Alexandrine DOUET

Le joueur argentin et l’américaine championne du monde ont remporté le prestigieux trophée hier soir lors de la cérémonie qui s’est tenue à Paris, dans le théâtre du Châtelet.

ALOUETTE
Crédit: DR

Ils faisaient tous les deux figures de grands favoris. C’est donc sans surprise que l’attaquant du Fc Barcelone et la joueuse du Reign FC de Seattle se sont vus remettre le Ballon d’Or après une saison exceptionelle.

Record absolu pour Messi

176 journalistes du monde entier ont voté. Après le croate Luka Modric l’an dernier, ils ont désigné Lionel Messi en tête du classement pour le Ballon d’Or 2019, devant le néerlandais Virgil Van Dijk (Liverpool) et le portugais Cristiano Ronaldo (Juventus de Turin). L’argentin âgé de 32 ans qui a remporté le championnat d'Espagne avec le Barça et qui a terminé meilleur buteur de la saison 2018-2019, reçoit le trophée pour la 6e fois de sa carrière (2009, 2010, 2011, 2012, 2015, 2019), soit un record absolu. Il fait aussi mieux que son éternel rival, Cristiano Ronaldo alias CR7 qui lui a décroché 5 Ballon d’Or. Lionel Messi était tout sourire hier soir en allant récupérer son prix sur la scène du Théâtre du Châtelet à Paris. « Il ne faut jamais cesser de rêver, jamais cesser de travailler, de prendre du plaisir quand on joue au foot ». a-t-il déclaré.

Quant à Kylian Mbappé qui avait décroché l’an passé le trophée Raymond Kopa du meilleur jeune, il est le 1er français du classement et occupe la 6e place.

Deuxième Ballon d’Or féminin

Chez les dames, après l’attaquante norvégienne Ada Hegerberg, première lauréate du Ballon d’Or il y a un an, c’est l’américaine Megan Rapinoe qui a été sacrée. La joueuse de Seattle, meilleure buteuse et meilleure joueuse de la Coupe du Monde devance au classement la britannique Lucy Bronze, qui évolue à Lyon ainsi que sa compatriote Alex Morgan. Megan Rapinoe, 34 ans, figure féministe et de la lutte LGBT était absente hier soir. Dans une vidéo diffusée lors de la cérémonie, la joueuse sacrée championne du monde, a fait part de sa joie de recevoir le trophée :
« Je ne peux pas croire que je suis celle qui le gagne. On a vécu une année incroyable. On a de la chance d'avoir à nos côtés tous ces joueurs qui nous poussent vers le haut. Je ferai le maximum pour être là l'année prochaine ».