Bilan positif pour les sauniers de l'Île de Ré grâce à une météo favorable

4 septembre 2019 à 7h04 par Arnaud Laurenti

Même si la saison n'est pas totalement terminée, la récolte de sel sur l’Île de Ré s'annonce d'ores et déjà exceptionnelle, grâce notamment à un été sec, chaud et venteux.

ALOUETTE
Les sauniers de l'Ile de Ré ont ramassé près de 3000 tonnes de sel
Crédit: Fernand | L'Encre Invisible pour les Sauniers de l'Ile de Ré

Il n'y a pas qu'à Guérande ou Noirmoutier que l'on produit du sel ! Sur l'Île de Ré, les sauniers ont enregistré l'année dernière une saison exceptionnelle - et la cuvée de l'été 2019 semble prendre le même chemin.

Près de 3000 tonnes de sel

La Coopérative des Sauniers de l'Ile de Ré, qui compte environ 70 producteurs, parvient à ramasser en moyenne autour de 2000 tonnes de gros sel chaque année. Une récolte qui dépend évidemment de la météo : les conditions ont été particulièrement favorable cet été, entre soleil, chaleur, et vent. Un cocktail qui a favorisé l'évaporation de l'eau dans les marais salants. "D'ores et déjà c'est une bonne saison, on se situe largement au-dessus des moyennes habituelles", explique Loïc Abisset, le président de la Coopérative des Sauniers de l'Île de Ré. "On est encore un peu en-dessous de l'année dernière, qui était une année exceptionnelle [4300 tonnes en 2018], mais on reste quand même dans les grosses années" indique-t-il, estimant la récolte de cette année à près de 3000 tonnes. 

Loïc Abisset, le président de la Coopérative des Sauniers de l'Île de Ré :

Ecouter

Le sel de Ré, de plus en plus prisé

Ces dernières années, la Coopérative des Sauniers de l'Île de Ré a investi dans sa marque, afin de faire connaître son sel et développer sa clientèle régulière. En plus des marchés du Grand Ouest, dont l'affluence est doublée voir triplée durant l'été par les touristes, le sel de l'Île de Ré a rejoint les tables de du Chef Christopher Couteanceau à La Rochelle et de Pierre Gagnaire à Bordeaux. Si l'enseigne Leclerc reste le principal acheteur de la production (33% des ventes), Lidl vient de signer un contrat avec la coopérative pour la France et la Belgique, tout comme la marque Ducros, présentent dans de nombreuses grandes surfaces.

La production de ces dernières années a permis aux sauniers de l'Île de Ré de remplir leurs stocks, afin de pérenniser l'approvsionnement de leur clientèle. Ces derniers restent en effet très dépendants de la météo.

Le réchauffement climatique, pas forcément une bonne chose pour l'activité

Si la sécheresse exceptionnelle de cet été 2019 a été bénéfique à la production de sel sur l'Île de Ré, le dérèglement climatique entraîne des risques accrus pour les producteurs. Des orages violents ou de fortes pluies peuvent être synonyme de désastre, avec à la clé, un risque de production nulle.