Bretagne : un milliardaire suisse prêt à investir 15 millions d’euros dans une usine de masques

29 avril 2020 à 6h05 par Marie PIRIOU

Dans les Côtes d’Armor, à Ploufragan, un milliardaire suisse serait prêt à investir 15 millions d’euros dans une usine de masques. Deux autres projets de production de masques sont en cours en Bretagne.

ALOUETTE
Crédit: Archives

L’annonce a été faite hier en fin de journée par le député Les Républicains Marc Le Fur. Abdallah Chatila, un milliardaire suisse serait prêt à investir 15 millions d’euros dans une usine de masques à Ploufragan. La production pourrait débuter en 2021 dans l’ancienne usine Chaffoteaux et Maury. L’objectif, c’est la production de 250 millions de masques par an. 120 personnes seraient embauchées dans un premier temps. L’homme d’affaires aurait déjà signé une lettre d’intention pour l’achat de l’ancienne usine à Ploufragan.

Le milliardaire avait acheté des objets ayant appartenu à Hitler

L’industriel suisse est notamment connu pour avoir participé en tant qu’investisseur minoritaire au sauvetage de Toupargel en France. Il est aussi connu pour avoir acheté pour 600.000 euros des objets ayant appartenu à Hitler, lors d’enchères à Munich pour les offrir à Yad Vashem, le mémorial de la Shoah à Jérusalem, craignant que ces objets ne "tombent entre de mauvaises mains".

Deux autres projets bretons

En fin de soirée, Loïg Chesnais-Girard, président de la Région Bretagne, a réagi à ce projet : "Notre mobilisation depuis plusieurs semaines nous a permis de générer de nombreuses marques d’intérêts d’investisseurs de Bretagne et d’ailleurs. Je suis étonné de la capacité d’engagement de cet industriel qui aurait signé la reprise de Chaffoteaux sans prendre aucun contact avec nous. Mais, bien entendu, si ce projet reste viable et qu’il permet le développement de l’emploi en Côtes-d’Armor, il sera regardé très positivement".

Dans ce même communiqué, Loïg Chesnais-Girard a fait le point sur deux autres projets de production de masques, portés par des entreprises bretonnes qui diversifient leur activité et qui se sont concrétisés avec l’aide de la Région :
- Un projet industriel porté par le groupe Intermarché sur le site de production de couches de Ploërmel. A l’aide de cinq lignes de production, 135 millions de masques FFP2 et chirurgicaux seront fabriqués. La production démarrera en juillet 2020 avec 50 salariés.
- Un projet coopératif en cours de réflexion pour permettre une production durable de masques sur le territoire de St Brieuc Agglomération. De taille modeste (20 millions de masques par an) ce projet s’appuie sur d’anciens collaborateurs de l’usine de Plaintel et agrège des acteurs bretons du domaine de la santé, du médico-social et des filières de l'agroalimentaire, du bâtiment et de la naval. La production pourrait démarrer dans 4 à 6 mois et une dizaine d’emplois devrait être créés.