Bruno Retailleau (LR) élu président de la région Pays de la Loire

18 décembre 2015 à 15h26 par Rédaction Alouette

<p>Le sénateur Les Républicains Bruno Retailleau, 55 ans, a été élu sans surprise vendredi président de la région Pays de la Loire, après sa victoire dimanche à la tête d'une liste d'union de la droite et du centre, face à la gauche et au Front national, a constaté l'AFP.</p>

ALOUETTE

Le s�nateur Les R�publicains Bruno Retailleau, 55 ans, a �t� �lu sans surprise vendredi pr�sident de la r�gion Pays de la Loire, apr�s sa victoire dimanche � la t�te d'une liste d'union de la droite et du centre, face � la gauche et au Front national, a constat� l'AFP.

Il �tait le seul candidat en lice.

M. Retailleau a recueilli 54 voix parmi les 93 �lus, tandis que 39 ont vot� blanc, lors de la s�ance d'installation pr�sid�e par la conseill�re Front national (FN) Marguerite Lussaud, 74 ans, doyenne d'�ge.

Avec 42,70% des voix au second tour, la liste de la droite et du centre avait obtenu 54 si�ges. La gauche et les �cologistes disposent de 26 si�ges, et le Front national de 13.

Bruno Retailleau a �t� longuement applaudi et accueilli par le pr�sident socialiste sortant, Jacques Auxiette.

Le nouveau pr�sident a, comme tout au long de la campagne, abord� le sujet du projet contest� d'a�roport � Notre-Dame-des-Landes, objet de luttes entre socialistes et �cologistes.

"Sans a�roport international (...), nous perdrons la bataille dans cette concurrence entre les diff�rents territoires, la bataille de la comp�titivit', a-t-il d�clar�.

"C'est l'autorit� de l'Etat qui est en jeu, et derri�re, l'unit� nationale. (...) Je n'accepterai pas que la r�gion soit la vitrine de l'impuissance de l'Etat. La Zad doit �tre �vacu�e", a lanc� M. Retailleau.

Il a �galement annonc� "un plan d'�conomies budg�taires" et le d�clenchement, "d�s janvier", d'un audit financier. "Chaque euro d�pens� par le conseil r�gional doit �tre un euro utile", a-t-il dit.

Ex-villi�riste, patron du groupe Les R�publicains au S�nat, ce proche de Fran�ois Fillon retrouve le conseil r�gional, dont il a �t� vice-pr�sident de 1998 � 2004.

Son ancien mentor, Philippe de Villiers, pr�sident du Mouvement pour la France (MPF), a imm�diatement r�agi dans un communiqu�, accusant Bruno Retailleau, de l'avoir "trahi" et d'avoir "trahi ses id�es quand il a pens� y trouver avantage".

Bruno Retailleau avait pris la suite de Philippe de Villiers, d�missionnaire, � la t�te du d�partement de la Vend�e en 2010.

asl/am

(AFP)