Canal+ et Disney+ officialisent leur partenariat

16 décembre 2019 à 8h56 par Clovis Canivenc

Déjà lancé aux États-Unis, Disney+ sera commercialisé en France par Canal+ à partir de fin mars 2020.

ALOUETTE
Canal+ sera la distributeur exclusif de Disney+ en France.
Crédit: Twitter

Comme pressenti il y a un mois, Canal+ sera le distributeur exclusif de Disney+ en France. L’information a été confirmée par Maxime Saada, président du directoire de Canal+, et Kevin Mayer, dirigeant du groupe Disney, dans les colonnes des Echos.

Canal+ distributeur exclusif

L’arrivée en France de Disney+ est attendue pour le 31 mars prochain. Cette nouvelle plateforme de streaming est déjà disponible aux États-Unis, au Canada et aux Pays-Bas depuis le 12 novembre. Son démarrage outre-Atlantique avait été remarquable, avec 10 millions d’abonnés en 24 heures.

L’offre Disney+ sera également disponible par OTT, avec l’application. « Nous allons proposer les deux modèles, mais c'est sans doute via notre partenariat avec Canal+ que nous toucherons le plus de monde », estime Kevin Mayer. Les opérateurs souhaitant diffuser ce nouveau service (Orange, SFR, Bouygues Telecom…) devront forcément passer par Canal+.

Disney fait ainsi confiance à son partenaire historique en France. Pour Canal+, il s’agit d’un nouveau tour de force après avoir déjà récupéré les droits du football européen et français, et attiré dans ses offres… Netflix, le futur concurrent de Disney+.

Un nouvel acteur français bientôt sur le marché

Le tarif au lancement n’a pas encore été dévoilé. Aux États-Unis, Disney+ est disponible à 6,99 dollars par mois (soit environ 6,30 euros).

Disney+, qui espère entre 60 et 90 millions d’abonnés dans le monde d’ici 2024, devra déjouer une féroce concurrence en France. Outre le leader Netflix, des plateformes comme Amazon Prime Video, OCS à la demande, Apple TV+ sont déjà implantés sur le marché.

Un nouvel acteur va également bientôt faire son apparition avec Salto, le projet commun de France Télévisions, TF1 et M6. Il doit être lancé au premier trimestre 2020. Pour l’instant, peu d’informations ont été dévoilées par ces chaines historiques du paysage audiovisuel français, mais Salto devra se démarquer pour exister dans un marché saturé.