Châteauroux : la ville va utiliser la vidéo-verbalisation pour sanctionner le stationnement gênant

30 juin 2021 à 9h32 par Bastien Bougeard

La ville envisage de sanctionner le stationnement gênant grâce aux caméras de vidéo-surveillance, déjà utilisée pour sanctionner les rodéos urbains,. L’hypercentre et les quartiers Beaulieu, Saint-Jacques et Saint-Jean devraient être concernés.

ALOUETTE
Crédit: Pexels

Après Tours en janvier, Châteauroux pourrait adopter la vidéo-verbalisation pour sanctionner les stationnements gênants à partir de la rentrée de septembre. Selon La Nouvelle République, 4 secteurs particuliers ont été retenus.

Déjà utilisée pour les rodéos

Il s’agit de l’hypercentre et des quartiers Beaulieu, Saint-Jacques et Saint-Jean. Ces secteurs sont déjà couverts par des caméras de vidéosurveillance permettant déjà de sanctionner les rodéos urbains. D’autres secteurs, une quinzaine, devraient être équipés de caméras de surveillance. Depuis 2017, les rodéos, sanctionnés grâce à la vidéo verbalisation, ont considérablement diminué : « Sans pour autant être supprimé » concède Brice Tayon, adjoint au maire en charge de la sécurité.

Les patrouilles ne vont pas disparaître

Le principe permet de sanctionner à distance une infraction comme un stationnement gênant (voiture en double file, garée sur un trottoir, etc.). Un agent constate l’infraction grâce à des caméras de vidéosurveillance, relève la plaque d’immatriculation ce qui permet ensuite d’envoyer la contravention au fautif. Six agents de police municipale seront mobilisés pour ce dispositif. Brice Tayon assure que des patrouilles continueront d’avoir lieu et pourront intervenir si l’infraction dure trop longtemps.