Confinement : 10 millions de litres de bière détruits en France

7 mai 2020 à 12h00 par Bastien Bougeard

C’est l'une des conséquences de la fermeture des bars et ou encore de l’annulation des festivals. 10 millions de litres de bière périmée ont été détruits en France. Une perte de plusieurs millions d’euros pour les brasseurs.

ALOUETTE
Ce phénomène concerne des bières non-pasteurisées et qui ont une durée de conservation comprise entr
Crédit: JumpStory

Cela fait désormais deux mois que les bars et les restaurants ont dû baisser le rideau en France. Ajouté à l’annulation des festivals et des événements de l’été, les brasseurs "trinquent" dans le mauvais sens du terme. 10 millions de litres de bière périmée ont été détruits en France selon le syndicat professionnel Brasseurs de France.

Une moins bonne conservation

Cette destruction de marchandise va provoquer des pertes financières pour des brasseurs, parfois dans une situation délicate. Elles sont estimées à plusieurs millions d’euros selon le syndicat professionnel. Ces millions de litres détruits concernent des bières en fût qui se conservent moins bien, car non-pasteurisée, à l’inverse des bières blondes traditionnelles. Ces bières très houblonnées se conservent au mieux deux à trois mois : passé cette période, elles ont moins de goût et l’arôme disparaîtrait, selon le délégué général de Brasseurs de France.

Perte de chiffre d’affaires

Ce phénomène concerne uniquement la bière stockée chez les brasseurs. « 70 % des brasseries déclarent une baisse de leur chiffre d’affaires de 50 % ou plus depuis le 15 mars » explique Maxime Costilhes. Comme de nombreux corps de métier, les brasseurs demandent des mesures d’accompagnement. Ils demandent également à l'Union européenne une aide à la destruction des stocks de bière. Ce même type de demande a été formulé par la filière viticole.