Coronavirus : les gendarmes découvrent un bar encore ouvert en Touraine

2 avril 2020 à 6h05 par Bastien Bougeard

Le 30 mars, les gendarmes d’Indre-et-Loire ont découvert qu’un bar de Bléré était resté ouvert malgré le confinement. Six clients ont été verbalisés et l'établissement risque d'être fermé à la fin de la crise sanitaire.

ALOUETTE
Un bar est resté ouvert à Bléré malgré la mise en place du confinement.
Crédit: DR

Le confinement ne semble pas toujours accepté par tout le monde. Lundi 30 mars à Bléré, les gendarmes d’Indre-et-Loire ont verbalisé coup sur coup six personnes qui n’ont pas respecté les règles de confinement. Ils sortaient d’un bar.

Un commerce dans le collimateur des forces de l’ordre

Pour rappel, depuis le 14 mars, les commerces non-essentiels à la vie du pays ont dû fermer. Mais la tenancière de cet établissement a poursuivi son activité illégalement. Les clients pouvaient donc être accueillis et servis, ils rentraient par une porte latérale de l’établissement. Les gendarmes ont effectué plusieurs surveillances et ont compris que l’activité continuait au sein du bar. Le 30 mars, ils décident donc de sévir et verbalisent six clients pour non-respect des règles du confinement.

L’établissement menacé par une fermeture administrative

La gendarmerie a également déclenché une procédure à l’encontre la tenancière de l’établissement. Elle risque une fermeture administrative une fois la crise sanitaire terminée. Ce n’est pas la première fois en France qu’un établissement reste ouvert malgré le confinement. Selon 20 minutes, le gérant d’un établissement de Nogent-sur-Marne a été verbalisé par les forces de l’ordre pour avoir ouvert son établissement. Les policiers avaient entendu des éclats de rire dans le bar.