Covid-19 : les fêtes privées dans des salles publiques "interdites"

15 octobre 2020 à 12h42 par Arnaud Laurenti

Le Premier ministre et les membres du gouvernement détaillent ce jeudi après-midi les nouvelles mesures de restrictions qui seront mises en place dans les prochains jours afin de limiter la propagation du Covid-19.

ALOUETTE
Crédit: Capture écran | Twitter

Après les annonces d'Emmanuel Macron mercredi soir, et notamment la mise en place d'un couvre-feu en Ile-de-France et dans 8 autres métropoles, le gouvernement détaillait ce jeudi après-midi les nouvelles mesures pour faire face à la propagation du virus.

Les fêtes privées dans les salles publiques interdites

Comme le Chef de l'État mercredi soir, le Premier ministre a insisté sur l'importance de limiter les contacts dans la sphère privée. En conséquence, les fêtes privée dans les salles publiques, comme les mariages et les fêtes étudiantes, sont "interdites" partout en France, a indiqué le chef du gouvernement.

La mesure ne s'appliquait jusqu'alors que dans les seules zones en niveau d'alerte maximale. Le Premier ministre s'est exprimé lors d'une conférence de presse au lendemain de l'annonce de la mise en place d'un couvre-feu nocturne à partir de samedi en Île-de-France et huit métropoles.

6 convives maxi par table dans les restaurants

Le protocole sanitaire va également être renforcé pour "tous les restaurants de France", a annonce Jean Castex. Ce nouveau protocole prévoit notamment une limitation à 6 convives par table. Ce protocole prévoit aussi "l'enregistrement du nom des clients pour faciliter le contact tracing", a précisé le Premier ministre.

La durée du PGE allongée

Le dispositif de prêt garanti par l'Etat (PGE) est prolongé du 31 décembre 2020 jusqu'à 30 juin 2021, a annoncé jeudi le ministre de l'Economie Bruno Le Maire.

D'autre part, le ministre a demandé "à la Fédération bancaire française d'examiner un report du remboursement de ces prêts pour une année supplémentaire pour les entreprises qui en ont réellement besoin".

Aide exceptionnelle 

Les bénéficiaires du RSA et des allocations logement auront "une aide exceptionnelle pendant les 6 semaines qui viennent de 150 euros plus 100 euros par enfant", a annoncé mercredi le président Emmanuel Macron. Une annonce confirmée ce jeudi par le Premier ministre.

Jean Castex a également annoncé que le versement prévu pour les personnels de Santé dans le cadre du Ségur sera anticipé : 100 millions d'euros vont être "délégués aux ARS pour la gestion des ressources humaines". Une indemnité compensatoire pour les congés non-pris sera également versée aux soignants mobilisés par la nécessité de service dans les jours et semaines à venir, "allant de 110 à 200 euros brut par jour".

Un billet de train comme justificatif

Les billets de train ou d'avion après 21h "vaudra dérogation au couvre-feu", a indiqué jeudi le Premier ministre.

"Si vous avez votre train-couchette, par exemple, ou un avion après 21H00, si vous êtes muni de votre billet, de votre justificatif de transport, vous pourrez aller le prendre et ça vaudra dérogation", a-t-il assuré, alors qu'un couvre-feu nocturne sera mis en place à partir de samedi en Île-de-France et huit métropoles entre 21h et 6h.

(avec AFP)