Creuse : la thèse d'un double homicide suivi d'un suicide semble se confirmer

18 février 2021 à 6h27 par Thierry Matonnat

Les autopsies pratiquées sur les trois corps retrouvés dimanche dans une ferme à Arfeuille-Châtain, dans l'est de la Creuse, confirment des morts par arme à feu. L'intervention d'un tiers serait écartée selon le procureur de la république de Guéret qui a demandé des expertises complémentaires.

ALOUETTE
Le procureur de Guéret demande des expertises supplémentaires
Crédit: Alouette | Thierry Matonnat

L'enquête avance dans l’affaire des 3 membres d’une même famille retrouvés morts dimanche par un infirmier à domicile à Arfeuille-Châtain. (cf notre article du 15/02/21)

Les résultats des autopsies pratiquées confirment que les trois victimes ont été « mortellement blessées par armes à feu », selon Bruno Sauvage, le procureur de la république de Guéret. Il précise que les constatations réalisées par les techniciens en investigation criminelle « permettraient d’écarter toute intervention d’un tiers ».

Des compléments d'expertises

Néanmoins, le procureur a demandé des expertises médicales complémentaires en toxicologie pour découvrir d’éventuelles traces d’alcool, stupéfiants ou médicaments.

L’enquête se poursuit avec l’audition des proches pour tenter de trouver le mobile de ce qui semble être un double homicide suivi d’un suicide : un homme de 64 ans qui tue sa mère de 87 ans et sa femme âgée de 61 ans avant de se donner la mort.