Deux-Sèvres : une femme meurt d’une intoxication aux champignons

4 novembre 2019 à 6h36 par Nicolas Mezil

Ils pensaient déguster des champignons comestibles, il s’agissait probablement d’amanites phalloïdes, une espèce potentiellement mortelle. Trois personnes ont été intoxiquées la semaine dernière à La Chapelle-Saint-Laurent, en Deux-Sèvres. L’une d’entre elles, une femme de 49 ans, est décédée vendredi.

ALOUETTE
Amanite phalloïde
Crédit: Archives

C’est le mari de la victime qui a découvert son corps sans vie à leur domicile vendredi matin, et qui a appelé les secours. Il était lui-même très malade, tout comme la sœur de la femme décédée. Ils se trouvent tous les deux dans un état grave. La sœur de la victime a reçu une greffe de foie ce week-end, le mari est, quant à lui, toujours dans l’attente d’une transplantation. Ils sont hospitalisés au centre anti-poison du CHU de Tours après été conduit au Centre Hospitalier du Nord-Deux-Sèvres à Faye-l’Abbesse.

Confusion avec des bolets

La gendarmerie a ouvert une enquête pour déterminer précisément les causes de la mort. Une autopsie de la victime doit être également pratiquée. Selon les premiers éléments, les trois personnes ont cueilli des champignons mardi. Ils pensaient qu’il s’agissait de bolets. Ils ont été pris de vomissement quelques heures après les avoir mangés. Leur état de santé s’est ensuite dégradé mercredi et jeudi, avant que les secours soient prévenus seulement vendredi.

Ne pas consommer de champignons en cas de doute

L’Agence Régionale de santé rappelle qu’il ne faut pas consommer de champignons que l’on ne connaît pas, et conseille de les faire contrôler par un spécialiste, pharmacie ou mycologue.

Chaque année, trois à quatre personnes meurent après avoir mangé des champignons toxiques. Rien qu’au mois d’octobre, l’Agence nationale de sécurité sanitaire a enregistré environ 500 cas d’intoxications et avait appelé à la prudence, la semaine dernière.