Deuxième cas d'intoxication au pesticide en Anjou en quatre jours !

13 février 2019 à 10h17 par Rédaction Alouette

<p>Après Brain-sur-l'Authion mardi, un nouveau cas d'intoxication collective a été recensé ce vendredi matin à Mazé-Milon. Neuf personnes dont quatre sapeurs-pompies ont été incommodées.</p>

ALOUETTE

La pr�fecture du Maine-et-Loire a annonc� � la mi-journ�e un nouveau cas d'intoxication collectif au produit phytosanitaire. Selon les premiers �l�ments, il s'agit d'un produit similaire � celui utilis� mardi par un maraicher de Brain-sur-l'Authion. 

Deux cas en quatre jours, � moins de 10 km de distance

Apr�s Brain-sur-l'Authion, o� 61 personnes ont �t� intoxiqu�es mardi, l'incident a eu lieu cette fois dans le m�me secteur � Maz�-Milon. A la mi-journ�e, et selon la pr�fecture, "cinq personnes �taient incommod�es (irritations oculaires et des voies respiratoires), ainsi que 4 sapeurs pompiers qui intervenaient sur place. Aucune d'entre-elles n'a d� �tre hospitalis�e. La vingtaine de riverains a �t� invit�e � rester confin�e chez elle le temps que les �manations disparaissent". Une route a �t� ferm�e � la circulation. L'exploitant a �t� identifi�, le produit utilis� contiendrait la m�me mol�cule que celui utilis� mardi dernier. Selon les premiers �l�ments de l'enqu�te, "les termes de l'arr�t� pr�fectoral encadrant l'utilisation de ce produit ne seraient pas respect�s quant � la m�thode d'application du produit (injection directe dans le sol sur sol d�tremp� et arrosage imm�diat). La temp�rature actuellement �lev�e du sol, m�me apr�s la pluie de ces derniers jours, rendrait le produit volatil".

L'association Sauvegarde de l'Anjou avait d�j� port� plainte pour l'incident de Brain-sur-l'Authion

Avant d'avoir connaissance de ce deuxi�me incident, l'association Sauvegarde  l'Anjou, qui f�d�re 18 associations environnementales du Maine-et-Loire, avait annonc� son intention de porter plainte pour l'intoxication de mardi dernier � Brain-sur-l'Authion. L'association rappelle que le produit phytosanitaire incrimin� (le m�tam-sodium) est fortement utilis� pour le mara�chage en Loire-Atlantique et en Maine-et-Loire. 

Dans un communiqu� publi� � la mi-journ�e, le pr�fet du Maine-et-Loire �tudie les conditions de suspension temporaire de l'utilisation de ce produit en Maine-et-Loire.