Don du sang : nouvel appel de l’EFS après le déconfinement

14 mai 2020 à 11h00 par Alexandrine DOUET

L’Établissement Français du sang rappelle que les dons doivent se poursuivre.

ALOUETTE
Crédit: Archives

« Les dons du sang doivent impérativement se poursuivre pour répondre aux besoins des malades », lance l’EFS tandis que les demandes en produits sanguins augmentent avec la reprise progressive de l’activité hospitalière suite au déconfinement.

Des dons toujours sur rendez-vous

L’Etablissement Français du sang de Nouvelle Aquitaine notamment rappelle que 1.000 dons quotidiens sont nécessaires pour répondre aux besoins des patients dans la région et que la durée de vie des produits sanguins étant limitée (5 jours pour les plaquettes et 42 jours pour les globules rouges) il est essentiel de donner son sang régulièrement. En raison des mesures sanitaires, les dons se font sur rendez-vous depuis plusieurs semaines. Un dispositif en vigueur jusqu’au 24 mai afin de garantir la bonne application des règles de distanciation sociale et des gestes barrière. Et pour prendre rendez-vous, il faut contacter les équipes de l’EFS au 0800 744 100 pour un don au sein des « Maisons du don », ou bien sur le site resadon.fr en indiquant le département souhaité pour un rendez-vous en collecte mobile. Le jour J, il suffit de se présenter sur le lieu de collecte avec une pièce d’identité. Les équipes sur place remettent aux donneurs un masque homologué, dont le port est obligatoire sur les collectes.   

Rappelons que pour donner, il faut être âgé entre 18 et 70 ans , ne présenter aucun symptôme grippal, ne pas avoir été en contact étroit avec un cas confirmé de covid-19 au cours des 15 derniers jours, et ne pas faire l’objet de contre-indications liées à son état de santé, à ses voyages et à son mode de vie. Avant de prendre rendez-vous, les donneurs peuvent faire un test d’éligibilité sur dondesang.efs.sante.fr

Sur son site internet, l’Etablissement Français du Sang remercie les donneurs pour leur « mobilisation incroyable depuis le début de la crise sanitaire. » Le confinement a probablement permis à beaucoup de Français de se libérer du temps pour aller donner leur sang.