Effondrement d’un balcon à Angers : l’enquête touche à sa fin

8 novembre 2019 à 6h11 par Fabienne Lacroix

3 ans après l’effondrement d’un balcon, à Angers, l’information judiciaire devrait bientôt être close.

ALOUETTE
La date du procès de l'effondrement du balcon n'est pas encore connue.

Le 15 octobre 2016, deux étudiantes invitent une trentaine d’amis pour leur pendaison de crémaillère. Les deux jeunes filles habitent dans un appartement commun situé au 3ème étage de l’immeuble « le Surcouf », rue Maillé.

Soudain, vers 23h30, la soirée vire au drame. Le balcon de l’appartement s’effondre. La dalle a cédé.

Lourd bilan

18 personnes se trouvaient sur le balcon au moment de l’effondrement. 4 d’entre elles sont tuées : 3 jeunes hommes âgés de 25, 23 et 21 ans, ainsi qu’une jeune femme de 18 ans. 14 autres participants sont blessés.

L’enquête, ouverte juste après le drame, débouchera sur la mise en examen de 5 personnes pour homicide et blessures involontaires.

Il s’agit du responsable du cabinet d’architecture, du dirigeant de l’entreprise de gros œuvre, ainsi que 2 salariés (un conducteur de travaux et un chef de chantier) et le chargé d’affaire de l’Apave, l’organisme de contrôle technique de construction ainsi que des installations. Ils ont tous été entendus par les juges.

Selon le journal le Courrier de l’Ouest en date du 8 novembre, l’information judiciaire devrait bientôt être close.

Les juges d’instruction doivent rencontrer le 13 novembre les familles des victimes.