Elie Semoun censuré sur Instagram, l’humoriste se dit "choqué"

14 janvier 2021 à 9h55 par Gabriel Macé

Une vidéo humoristique d’Elie Semoun a été supprimée par Instagram, sous prétexte qu’elle va « à l’encontre des règles de la communauté ». Le comédien a vivement réagi, il se dit « choqué » !

ALOUETTE
Crédit: Capture d'écran / Twitter

Tout a commencé avec une blague. L’humoriste a publié le soir du 2 janvier une vidéo sur son compte Instagram. Face caméra, un sapin de Noël derrière lui, il adressait ses vœux à sa communauté… et présentait ses excuses :

« Je voulais m’excuser auprès de la communauté portugaise. Je voulais m’excuser aussi auprès de la communauté noire, musulmane et juive. J’ai dérapé. J’ai pas fait attention à ce que j’ai écrit ! J’ai pas voulu manquer de respect mais vraiment, je suis désolé, là mon humour est parti trop loin. […] Voilà, bah si je dérape en 2021, au moins je suis blindé, je suis sécurisé, y’a pas de problème, je me suis déjà excusé à l’avance. »

C’est (évidemment) du second degré, un humour dont Elie Semoun est familier. Pour autant, le comédien a vu sa publication censurée par le réseau social. Il a reçu une notification : « Votre publication va à l'encontre des règles de la communauté concernant les discours et les symboles haineux. Même si vous n’aviez pas l’intention de choquer, nos règles encouragent les gens à s’exprimer de façon respectueuse envers tout le monde. »

Elie Semoun a réagi en postant d’abord une capture d’écran de cet avertissement, accompagné d’un commentaire : « Le premier degré d’Instagram …. Là c’est moi qui suis choqué. » Puis l’humoriste a décidé de ne pas s’arrêter là. Il a posté une nouvelle vidéo, un sketch des "Petites annonces" avec Franck Dubosc, en précisant qu’il aimait « se moquer de tout et de tout le monde sans la tyrannie des idiots premier degré » !

Le comédien de 57 ans a ensuite publié une nouvelle photo, où on l’aperçoit sur scène devant un public : « Mais quand est ce que ça revient ?????????????? La seule vraie liberté est sur scene !….. »

Elie Semoun semble très remonté contre le pouvoir de censure arbitraire des réseaux sociaux.