Ex-zoo de Pont-Scorff : le gestionnaire placé en redressement judiciaire

24 février 2021 à 11h07 par Arnaud Laurenti

Selon Ouest-France, Bretagne Zoo, actuel gestionnaire de l'ancien zoo de Pont-Scorff, a été placé en redressement judiciaire. Treize employés n'auraient pas reçu leur salaire en janvier. Un nouveau coup dur pour le projet Rewild qui prévoit de faire du site un "rescue center".

ALOUETTE
Crédit: REWILD | Cochise et Mathieu | DR

Le projet Rewild, qui prévoit de faire de l'ancien zoo de Pont-Scorff un centre de "réensauvagement" pour la faune captive, et notamment pour les centaines d'animaux toujours présents du site, a du plomb dans l'aile.

Sea Shepherd à la rescousse

Le projet est le fruit d'une coalition d'ONG, rappelle Ouest-France, qui a permis de racheter le site du zoo de Pont-Scorff en 2019. Le Rewild Rescue Center a pour mission d'accueillir les animaux sauvages captifs en attendant de les rendre à leur milieu naturel. Lors du rachat du zoo, près de 400 animaux étaient déjà présents sur le site. Reste que pour le moment, aucun des pensionnaires n'a quitté l'ex zoo pour retrouver son milieu naturel.

Selon le quotidien, le gérant de la société Bretagne Zoo, a déposé le bilan lundi 22 février. Le tribunal de commerce de Lorient a ouvert mardi une procédure de redressement judiciaire. Treize salariés n'auraient notamment pas reçu leur salaire en janvier.

Sea Shepherd pourrait déposer une offre de reprise afin de reprendre la gestion du site, indique Ouest-France, qui évoque des tensions dans la co-gestion actuelle du projet.