Fermeture de Michelin en Vendée : le bras de fer commence

15 octobre 2019 à 6h01 par Arnaud Laurenti

L'intersyndicale a lancé lundi une consultation auprès des salariés afin de déterminer la conduite à adopter. Un appel national à la grève sur tous les sites Michelin a été lancé pour la journée de jeudi.

ALOUETTE
Crédit: Alouette

Après le choc de l'annonce la semaine dernière, les syndicats se mettent désormais en ordre de marche. Un intersyndical s'est constitué et une consultation a été lancé auprès des salariés du site Michelin de La Roche-sur-Yon.

Des discussions houleuses en perspective

L'intersyndical propose aux salariés deux solutions : la voie juridique ou des négociations avec la direction. Le texte a été soumis à consultation lundi, et les résultats devraient être connus en fin de semaine. La CGT de son côté n'a pas souhaité participer à cette consultation et souhaite une intervention juridique dans le dossier. Les syndicats ont appelés à une journée de grève nationale sur l'ensemble des sites Michelin en France, jeudi, en soutien aux 619 salariés de La Roche-sur-Yon. Si le site vendéen, la grève a officiellement débuté lundi mais de nombreux salariés ont repris le travail. Les syndicats évoquent des raisons financières.

La direction du groupe Michelin aurait pour sa part proposé d'ouvrir des négociations dès ce mardi, à Clermont-Ferrand. Une proposition rejetée par l'intersyndical qui souhaite imposer son propre tempo. Le préfet de Vendée a prévu de réunir un comité de suivi en fin de semaine en présence des acteurs du dossier et des élus locaux.

La présidente de la région Pays-de-la-Loire, Christelle Morançais, et le sénateur de Vendée, Bruno Retailleau, ont rencontré lundi soir les représentants syndicaux. Christelle Morançais a assuré le soutien de la Région et doit rencontrer ce mardi le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire pour évoquer le sujet de la fermeture de l'usine Michelin à La Roche-sur-Yon. La présidente de la Région souhaite que le gouvernement fasse pression sur le fabricant de pneumatiques pour que le groupe accompagne individuellement chaque salarié.