Football : Châteauroux décline l’offre d’un homme d’affaire russe

17 juin 2020 à 5h59 par Bastien Bougeard

La Berrichonne de Châteauroux recherche toujours un nouvel investisseur. Selon La Nouvelle République, la direction du club aurait refusé la proposition d’Anton Zingarevitch qui s’élevait à 8 millions d’euros.

ALOUETTE
La Berri ne passe pas sous pavillon russe.
Crédit: B.Bougeard | Alouette

Il va falloir encore attendre un petit peu pour connaître le nom du nouvel investisseur de La Berrichonne de Châteauroux. Une deuxième offre de reprise, formulée par un homme d’affaire russe a été rejetée.

Une offre à 8 millions d’euros

La Berri a dit niet à  Anton Zingarevitch. Selon La Nouvelle République, le club a refusé l’offre de cet oligarque qui souhaitait reprendre le club, 15e de Ligue 2 après l’arrêt du championnat, à hauteur de 8 millions d’euros. L’ancien propriétaire du club anglais de Reading, Anton Zingarevitch traîne une réputation sulfureuse. Il a d’ailleurs été inculpé il y a 4 ans dans son pays d’origine pour fraude aux prêts bancaire. Il est inscrit sur une liste de personne recherchée. Dans la journée du 16 juin, la direction du club avait annoncé refuser l’offre formulée par une société, Lucid football holding, basée à Chypre. Impossible pour le moment de savoir s'il y a un lien entre cette entreprise et l’offre formulée par Anton Zingarevitch.