Infos

Golden Globe Race - Jean-Luc Van Den Heede passe la cap Horn

13 February 2019 à 11h45 Par Rédaction Alouette

Près de 5 mois après le départ de la Golden Globe Race, Jean-Luc Van den Heede est le premier à faire son retour dans l'Atlantique.

Jean-Luc Van den Heede franchit le cap Horn ce vendredi après-midi, en tête de la Golden Globe Race.

Avec cinq tours du monde en solitaire, le skipper du monocoque Matmut figurait parmi les favoris de la Gloden Globe Race, au départ de l'épreuve,le 1er juillet dernier aux Sables d'Olonne. Favori, mais conscient des difficultés de l'épreuve. En marge de son portrait publié sur le site internet de la course autour du monde en solitaire et sans moyens d'assistance, VDH déclare: "Avec l?expérience acquise, j?ai tout à fait conscience de la difficulté de cette course. Le type de bateau ancien à quille longue, l?absence de météo, l?interdiction de toute électronique, le calcul de sa position au sextant, le manque de contact terrestre, la faible vitesse de ces voiliers anciens, l?absence de pilote électrique remplacé par des régulateurs d?allures mécaniques vont rendre cette épreuve encore plus aléatoire et difficile que le Vendée Globe." 

Une pénalité de 18 heures

Des difficultés, Van-den-Heede en a connues dans le Pacifique, à tel point qu'il a failli faire escale au Chili pour réparer un bateau endommagé par des avaries. Mais le marin, menacé de disqualification, s'est ravisé, préférant poursuivre l'aventure.  A noter toufefois cette pénalité de 18 heures infligées par le comité de course. Le marin âgé de 73 ans a utilisé un recours au téléphone satellite, ce qu'interdit le règlement. Loin devant ses poursuivants, VDH est donc le premier à faire son retour dans l'Atlantique, et sauf problème majeur, ces 18 heures ne devraient pas l'empêcher de décrocher le trophée aux Sables d'Olonne

Derrière VDH, une hécatombe

Sur les 19 marins qui ont pris le départ l'été dernier en Vendée, ils ne sont plus que 9 en course. Certains d'entre eux naviguent encore dans l'océan indien. Le marin le plus proche de Van den Heede: le néerlandais Mark Slats, 41 ans.