Grève : nouvelle journée de manifestations contre la réforme des retraites

17 décembre 2019 à 8h13 par Arnaud Laurenti

Treizième journée de grève pour les opposants au projet de réforme des retraites ! Ce mardi, l'intersyndical appelle les grévistes à défiler dans les rues partout en France.

ALOUETTE
Crédit: B. Bougeard | Alouette

En plus des cortèges qui vont défiler dans tout le Grand Ouest, la mobilisation se poursuit dans les raffineries, les hôpitaux, les écoles et les transports publics.

Une mobilisation massive ?

Alors que le mouvement de contestation atteint son treizième jour, la mobilisation pourrait connaître un sursaut ce mardi. Tous les syndicats défileront côte-à-côte, malgré des revendications parfois très différentes. Le 5 décembre, premier jour de mobilisation, 806 000 manifestants étaient descendus dans la rue, selon les chiffres du Ministère de l'Intérieur. Ce mardi, les cortèges réuniront cheminots, enseignants, fonctionnaires mais aussi avocats, magistrats, internes, médecins, soignants et même pompiers. Toutes les revendications des manifestants ne portent pas forcément sur la réforme des retraites : les soignants sont notamment mobilisés depuis plusieurs mois pour réclamer davantage de moyens dans les hôpitaux.

Des centaines de manifestations annoncées

Des milliers de personnes devraient défiler ce mardi dans le Grand Ouest, principalement dans la matinée. En Pays-de-la-Loire, le rendez-vous de l'intersyndical est fixé à 10h à Nantes et Saint-Nazaire, à 10h30 à Saumur et Cholet, 11h à Angers et 14h à La Roche-sur-Yon. Certaines villes accueilleront plusieurs cortèges : à Nantes, une manifestation des personnels soignants est notamment prévu dans l'après-midi tandis qu'à Laval, la CFDT défilera à partir, ce mardi matin, à partir de 11h (13h pour l'intersyndical). 

En Nouvelle Aquitaine, les manifestants défileront dès 10h à Angoulême et Châtellerault, 10h30 à Saintes, Limoges et Rochefort, 11h à Niort et Thouars. Ce sera 14h à Poitiers et La Rochelle, et 14h30 à Bressuire.

En Bretagne, des manifestations sont annoncées dans le Finistère et le Morbihan : dès 10h à Vannes, 11h à Morlaix et Brest. Brest où le personnel soignant a également prévu de manifester dans l'après-midi à partir de 14h.

Des perturbations dans les transports et l'accueil scolaire

Outre les manifestations, la grève se poursuit dans les transports. La SNCF prévoyait ce mardi 3 TER sur 10 et 1 TGV sur 4 en circulation. À Brest, le réseau Bibus sera fortement perturbé par le mouvement de grève, précise l'entreprise sur son site internet. Un car scolaire sur deux devrait pouvoir circuler. En Loire-Atlantique, les transports scolaires sont impactés par la grève des transporteurs, en revanche à Nantes aucun mouvement social n'est annoncé à la Semitan. La circulation des bus et des trams devraient toutefois être perturbée par les manifestations.

Enfin, l'accueil dans les écoles et les cantines scolaires est également perturbé en raison de la grève. Il est conseillé aux parents de se renseigner en amont. Un enseignant sur quatre devrait être absent selon le Ministère de l'Éducation Nationale.

Centrales et raffineries bloquées

Les salariés de la raffinerie de Donges ont prévu de poursuivre leur grève et de bloquer le site, ainsi que le dépôt de Vern-sur-Seiches, jusqu'à jeudi. Dans la Vienne, plusieurs syndicats ont appelé à bloquer l'entrée de la centrale nucléaire de Civaux. Ces derniers ont par ailleurs voté pour une baisse de production d'électricité.

Dans la foulée de cette journée de mobilisation, le Premier Ministre Edouard Philippe a prévu de recevoir les partenaires sociaux mercredi, à Matignon, pour des réunions bilatérales à partir de 14h30. Une réunion "multilatérale" est programmée jeudi après-midi.