Guerre des frites entre la Belgique et la Colombie

1er juillet 2020 à 12h58 par Arnaud Laurenti

Un conflit autour de la frite oppose la Colombie et plusieurs pays européens dont la Belgique. Bogota a pris des mesures "antidumping" qui nuisent à l'exportations de frites surgelées européennes.

ALOUETTE
Crédit: Pixabay

L'UE a obtenu lundi que l'Organisation mondiale du commerce (OMC) constitue un groupe d'experts pour arbitrer le conflit commercial avec la Colombie à propos des droits de douane imposées aux frites belges, allemandes et néerlandaises.

"Les membres de l'OMC ont accepté une deuxième demande de l'Union européenne visant à établir un groupe spécial pour statuer sur les droits antidumping de la Colombie sur les frites congelées en provenance de Belgique, d'Allemagne et des Pays-Bas", a indiqué un responsable de l'OMC.

Des frites surgelées au prix fort

Le litige porte sur les droits de douane antidumping imposés par la Colombie sur les frites surgelées en provenance de Belgique, d'Allemagne et des Pays-Bas.

Ces mesures, annoncées par Bogota en novembre 2018, sont selon l'Union européenne complètement injustifiées et nuisent aux entreprises européennes.

Les droits antidumping vont de 3% à 8% et touchent la "quasi-totalité" des importations colombiennes de frites surgelées provenant de ces trois pays européens. Ils représentant plus de 19 millions d'euros par an, selon Bruxelles.

Les mesures antidumping sont autorisées par l'OMC, mais uniquement à certaines conditions et sont souvent l'objet de contestation des pays.

À l'occasion de la réunion de l'Organe de règlement des différends de l'OMC lundi, l'UE a également obtenu la mise en place d'un autre groupe d'experts chargé d'examiner les droits imposés par l'Inde sur certains produits européens de haute technologie (TIC).

Le dumping est un terme utilisé pour désigner notamment la vente d'un produit moins cher à l'étranger que sur le marché intérieur de son pays d'origine.

(avec AFP)