"Il faut s’attendre à une très belle édition des Francofolies", selon Gérard Pont

11 mai 2021 à 15h33 par Emma Piau

Les Francofolies auront bien lieu cette année ! Après un été 2020 sans festival, la Rochelle accueillera de nouveau des festivaliers entre les 10 et 14 juillet prochains.

ALOUETTE
Crédit: Francofolies

C’est confirmé ! L’édition 2021 des Francofolies se tiendra bien du 10 au 14 juillet à la Rochelle.

Crise sanitaire oblige, l’équipe du festival a dû se réorganiser à la dernière minute pour pouvoir accueillir les spectateurs dans deux mois.

La programmation a également été modifiée : des artistes initialement prévus ne seront pas présents, alors pour les remplacer de nouvelles têtes d’affiche ont été annoncées. Parmi elles, on retrouve notamment Francis Cabrel, Jane Birkin ou encore Yelle.

Gérard Pont, le président des Francofolies, revient sur ces dernières nouvelles.

Est-ce que cette annonce de programmation est un soulagement pour vous après toutes ces incertitudes ? 

Oui, c’est à la fois un soulagement et en même temps un stress parce qu’on n’a que deux mois et demi pour réussir à tout organiser. On voulait absolument que ces Francofolies aient lieu malgré les conditions un peu complexes et différentes des années habituelles.

On voulait entendre de la musique, vibrer, partager des émotions avec les artistes et le public. On avait besoin et envie de cette adrénaline. On va se battre, s’adapter et c’est un défi qu’on s’apprête à relever. 

C’est un pari de maintenir le festival cette année/? 

Oui, c’est complètement un pari. Avant les dernières annonces du président de la République, on réfléchissait à la manière dont on allait faire pour annuler. Finalement, ces annonces ont été vraiment un feu vert.

C’était une très bonne nouvelle. On est très heureux et la programmation que l’on a est vraiment exceptionnelle. Il y a pleins d’artistes qui sont disponibles actuellement, qui ont envie de chanter et de remonter sur scène. Même si c’est dans des conditions un petit peu particulières.

C’est vraiment super d’avoir Francis Cabrel, Benjamin Biolay, Jane Birkin ou encore Daniel Auteuil qu’on n’a jamais vu sur scène. Il y a de très belles choses au programme, dont une quarantaine de jeunes talents. Je pense qu’il faut s’attendre à une très belle édition des Francofolies. 

Certains artistes ont-ils rejoint la programmation au dernier moment ? 

Non, en revanche, on a appris dernièrement qu’un certain nombre d’artistes se désistaient et annulaient leurs tournées, comme M. Pokora ou Nekfeu. Ils ne souhaitaient pas jouer devant un public assis.

Quand on a appris leur désistement, on a réadapté la programmation. Les artistes programmés peuvent tout à fait s’écouter avec plaisir en étant assis. Cette programmation est superbe et on ne perd pas au change. On reprogrammera évidemment ultérieurement tous ces artistes qui ont été contraints d’annuler leurs tournées cette année. 

Quelles seront les règles en vigueur cette année/? 

La seule contrainte, c’est 5/000 personnes assises. Les gens pourront se lever mais ils ne pourront pas s’agglutiner devant la scène. On fera attention et j’espère que beaucoup de gens se seront fait vacciner d’ici là. 

Ils devront d'ailleurs fournir au préalable un "pass sanitaire". C’est un pass pour le plaisir et l’émotion.On devra probablement renforcer nos services de contrôle comme on l’a déjà fait après les attentats. Ce sont des contraintes relativement minimes. 

Avez-vous demandé aux artistes de baisser leurs cachets pour cette édition ? 

Oui, évidemment. D’ailleurs, ça me semble tout à fait normal et compréhensible. Ce ne sont pas les mêmes cachets quand on joue devant 15/000 ou 5/000 personnes. 

Ils ont tous réadapté leurs cachets sans difficulté, ils ont tous participé et avaient envie de jouer. Je tiens à les remercier pour leur soutien, ainsi que tous les partenaires qui nous soutiennent. 

Tout le monde a envie et c’est une lueur d’espoir que la musique recommence à être jouée en live. Je pense qu’on se souviendra de cette édition un peu spéciale.

Francis Cabrel n’était pas venu aux Francofolies depuis 17 ans, c’est un événement artistique. Il y en aura pour toutes les générations et on a vraiment essayé de respecter l’esprit habituel du festival. 

(Entretien retranscrit par Mikaël Le Gac)