Indemnités des élus PS de Brest: démission d'un élu de la métropole

13 février 2019 à 14h06 par Rédaction Alouette

<p>Alain Masson, vice-président de la métropole brestoise, a démissionné de ses fonctions suite à des&nbsp;soupçons de détournement de fonds publics.</p>

ALOUETTE

Le premier vice-pr�sident de la m�tropole brestoise Alain Masson a annonc� mercredi avoir d�missionn� de ses fonctions apr�s des r�v�lations dans la presse locale sur le syst�me de gestion des indemnit�s des �lus PS de la ville, objet d'une enqu�te du parquet.

"Par courrier du 21 novembre, M. Alain Masson a pr�sent� sa d�mission du conseil municipal de Brest au repr�sentant de l'�tat, qui l'a accept�e", avait indiqu� auparavant la pr�fecture du Finist�re dans un communiqu�.

Le parquet de Brest a ouvert d�but mai une enqu�te pr�liminaire pour d�tournement de fonds publics � la suite de r�v�lations du T�l�gramme sur la mani�re dont les indemnit�s des �lus socialistes de la m�tropole �taient g�r�es. Selon le quotidien, il s'agissait d'un "syst�me opaque" de redistribution des indemnit�s mis en place il y a pr�s de 30 ans et fonctionnant via une association "Vivre � Brest", devenue fant�me.

Selon ce syst�me, "les �lus les mieux lotis aidaient ceux qui l'�taient moins", avaient expliqu� Alain Masson, pr�sident de l'association, et Jean-Luc Polard, son tr�sorier, lors d'une conf�rence de presse organis�e apr�s les r�v�lations du quotidien en mars. Ainsi, la quasi-totalit� des �lus socialistes versaient leur indemnit� dans un pot commun avant une nouvelle redistribution qu'ils jugeaient plus "juste et solidaire".

L'enqu�te judiciaire en cours a r�v�l� qu'Alain Masson aurait per�u son indemnit� d'�lu municipal et communautaire (4.400 euros net) en plus d'une somme mensuelle de 3.470 euros, prise dans le pot commun, et ce depuis au moins 2014, r�v�le mercredi Le T�l�gramme. L'information a �t� confirm�e � l'AFP par une source proche de l'enqu�te.

Le versement de cette somme n'aurait pas �t� d�cid� � l'issue d'un vote de l'association et n'aurait pas �t� d�clar�e au fisc, selon la m�me source.

"Conscient que tout cela a mis � mal la fonction d'�lu de la ville de Brest, j'ai pr�sent� � Monsieur le Pr�fet du Finist�re ma d�mission du conseil municipal, apr�s plus de 30 ann�es d�di�es au service de l'int�r�t g�n�ral de cette ville", a r�agi dans la soir�e M. Masson, niant tout "d�tournement de fonds publics" et s'engageant "� rembourser � l'association toute somme qui serait trop per�ue".

"Aucun fonds public n'est sorti ill�galement de la collectivit', a abond� le maire de Brest et pr�sident de la m�tropole Fran�ois Cuillandre. "Le service des imp�ts et les organismes sociaux ont per�u les sommes dues", a-t-il ajout� dans un communiqu�.

 

(avec AFP)