Justice : Peines allégées pour les parents du petit Gabin

18 septembre 2020 à 16h04 par Thierry Matonnat

L’enfant âgé de 22 mois était mort de faim et de déshydratation. Ses parents avaient été condamnés à 17 ans de réclusion criminelle en première instance par la cour d’assises de la Creuse en novembre 2019. Ils avaient fait appel. La cour d’assises d’appel de la Haute-Vienne condamne la mère à 16 ans de réclusion criminelle et le père à 14 ans.

ALOUETTE
Verdict de la cour d'assises d'appel de la Haute-Vienne
Crédit: Archives | Alouette

Le 7 juin 2013, un couple de creusois avait amené leur enfant, Gabin, aux urgences de l’hôpital d’Aubusson. Les équipes médicales n’avaient pu le réanimer. L’enfant de 22 mois ne pesait que 5,8 kg. L'autopsie a établi que l'enfant, dans un état de saleté extrême, est mort de malnutrition et par manque de soins.

Le père et la mère du petit Gabin avaient été condamnés à 17 ans de prison, le 15 novembre dernier par la cour d’assises de la Creuse.

Les parents de l'enfants ont fait appel du jugement et leur procès s’est déroulé cette semaine devant la cour d’assises de la Haute-Vienne.

Hier à la barre, pour la première fois, ils ont reconnu leurs manquements et leur responsabilité dans la mort du petit garçon.

L’avocat général a requis le maintien des peines prononcées en première instance.

Les jurés de la cour d’assises d’appel de la Haute-Vienne ont rendu leur verdict : la mère, Céline V., est condamnée à 16 ans de réclusion criminelle, et le père, Edouard R., à 14 ans de prison.  

Rappelons que le médecin de famille de Gabin, a été condamné à 9 mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Guéret en juillet dernier pour « non-assistance à personne en péril ». Le généraliste avait vu le petit garçon à sept reprises en 14 mois. La dernière consultation avait eu lieu un mois et demi avant sa mort.