Justice. Un psychiatre vendéen accusé d’agressions sexuelles

18 octobre 2019 à 7h27 par Fabienne Lacroix

Le septuagénaire a comparu ce jeudi devant la justice pour 5 agressions sexuelles commises sur des patients, principalement des enfants et des adolescents.

ALOUETTE
Le procès a été délocalisé à Poitiers.

Les faits ont été mis au jour en 2014. Les membres de l’équipe du Docteur Jouin alertent la direction du Centre Hospitalier Départemental de la Roche-sur-Yon sur les agissements du psychiatre. Selon les dires de certains patients, le médecin procéderait à des examens particuliers.

Les victimes, vulnérables, étaient toutes hospitalisées dans l’unité infanto-juvénile du CHD. Ces enfants et ces adolescents auraient alors subi des touchers rectaux et vaginaux entre 2010 et 2014.

Une autre patiente, plus âgée et qui souffrait des lombaires, aurait, elle, subi un examen vaginal poussé et prolongé de la part du psychiatre.

Le prévenu a été radié par le conseil de l’Ordre en 2015.

Dossier délocalisé

Durant sa carrière professionnelle, ce spécialiste de l’enfance travaillait parallèlement pour la justice : à son actif, près de 10 mille expertises judiciaires effectuées en l’espace de 30 ans pour des affaires qui s’étaient déroulées en Vendée.

Il ne pouvait donc pas être jugé dans ce même département. Son procès s’est tenu ce jeudi dans la Vienne.

Le tribunal correctionnel de Poitiers a requis 5 ans de prison pour « des actes décalés, inutiles à la pathologie des patients ».

Le jugement a été mis en délibéré au 21 novembre.