Le Blue Monday est-il vraiment le jour le plus déprimant de l’année ?

18 janvier 2021 à 11h50 par Julia Maz-Loumides

Depuis 2005, une pseudo étude scientifique aurait déterminé que le troisième lundi de janvier est le jour le plus déprimant de l’année. Pas de panique, il s’agit en réalité d’une opération commerciale pour l’agence de voyage Sky Travel.

ALOUETTE
Le Blue Monday n'existe pas !
Crédit: Unsplash

Un psychologue de l’université de Cardiff, Cliff Arnall, a développé en 2005 une formule mathématique qui déterminerait la date du Blue Monday : le jour de l’année le plus triste et déprimant. La formule prendrait en compte la météo, l’arrêt des bonnes résolutions, la période d’après les fêtes avec les dettes non remboursées et le salaire du mois pas encore reçu.

Une fausse étude pour une opération commerciale

En 2010, Cliff Arnall a révélé dans une interview pour The Telegraph que sa formule était totalement fausse. Le Blue Monday a été inventé pour l’agence de voyage Sky Travel afin de déterminer le jour où les voyageurs étaient les plus susceptibles de réserver des vacances. Le psychologue a même incité les personnes à "refuser l’idée qu’il existe un jour le plus déprimant" pour que ce troisième lundi du mois de janvier ne devienne pas "une prophétie autoréalisatrice".