Le conseil municipal de Nozay se réunit ce matin après l'agression de plusieurs élus

1er octobre 2017 à 7h15 par Rédaction Alouette

<p><span style="color:#000000"><span style="font-size:14px"><span style="font-family:arial,helvetica,sans-serif">En Loire-Atlantique, plusieurs élus de Nozay, dont le maire, ont été agressés physiquement jeudi soir par des jeunes. Trois d'entre eux doivent être présentés à un juge ce samedi, alors qu'un conseil municipal extraordinaire a lieu ce matin.&nbsp;</span></span></span></p>

ALOUETTE

En Loire-Atlantique, plusieurs �lus de Nozay, dont le maire, ont �t� agress�s physiquement jeudi soir par des jeunes. Trois d'entre eux doivent �tre pr�sent�s � un juge ce samedi, alors qu'un conseil municipal extraordinaire a lieu ce matin. 

La sc�ne s'est d�roul�e jeudi soir. A la sortie d'une r�union, plusieurs �lus surprennent des jeunes en train de d�grader un abribus. Le maire, accompagn� de son premier adjoint et du directeur des services, vont alors � leur encontre pour discuter avec eux. 

Mais tr�s rapidement, le ton monte. Les gendarmes sont appel�s sur place mais cela ne suffit par � calmer la situation.

Les insultes fusent et le maire se fait cracher dessus. L'adjoint, lui, re�oit des gifles, ainsi qu'un coup de poing au visage. Le plus gri�vement touch� est le directeur des services, victime de nombreux coups. L'homme a d� �tre transport� � l'hopital de Chateaubriant, dont il est ressorti hier avec 10 jours d'ITT. 

A l'origine de ce d�ferlement de violence : l'abribus en question, devenu le point de rassemblement d'une bande de jeunes locale. Face � la multiplication des d�gradations, la mairie venait de prendre la d�cision de le d�truire, ce qui n'aurait pas plu � ces "habitu�s". 

3 jeunes, �g�s de 17, 18 et 20 ans, ont �t� interpel�s. Ils seraient bien connus des services de la gendarmerie et doivent �tre pr�sent�s � un juge ce samedi. 

La mairie, elle, a �videmment port� plainte.