Le plan Orsec déclenché en Charente-Maritime

27 novembre 2019 à 16h28 par Denis Le Bars

Attention ! ll s'agit d'un exercice. La décision restait suspendue aux conditions météorologiques et une éventuelle alerte orange de Météo France.  L’exercice a été maintenu.

ALOUETTE
Crédit: Archives

C’est un exercice de grande envergure qui a commencé ce mercredi en Charente-Maritime : un plan Orsec pour submersion marine. Près de 10 ans après Xynthia, il s’agit de coordonner les compétences des différents services d’intervention et de secours.

Une quinzaine de communes concernées

Cet exercice s’étend sur 15 communes du littoral charentais, de Charron à Fouras en passant par la Rochelle, les communes de l’agglomération rochelaise, ainsi que des communes des îles de Ré, Aix et Oléron.

En plus de l’activation de différents centre de coordination (centre opérationnel départemental (COD) en préfecture, postes de commandement communaux (PCC) des communes, centre de crise du Conseil départemental), l’exercice comporte des phases de déploiement terrain, synonyme de déploiement visible :

- des moyens anti-submersion (batardeaux notamment),

- d’exercice de mise en sécurité des populations dans des lieux d’accueil, organisés réellement avec la population dans les communes suivantes : Loix, Ile d’Aix, Châtelaillon, La Rochelle, Aytré, Angoulins. L’île d’Aix mobilisera à cette occasion sa réserve communale de sécurité civile.

- des routes pourront être barrées de manière fictive, c’est-à-dire en positionnant des barrières sur le côté de la route, mais sans gêner la circulation des véhicules ne participant pas à l’exercice, et effective à La Rochelle autour du Vieux Port et à Aytré de 9h à 10h jeudi route de la plage.

- pour certains opérateurs de réseaux (GRDF), de déploiement de leurs équipes opérationnelles

Du réel et du virtuel

Hasard du calendrier, l’exercice avait été programmé en période de fortes marées (98 ce mercredi après-midi), mais il n’avait pas prévu le coup de vent de ces dernières heures. Résultat : selon le communiqué de la préfecture, « certaines communes comme Aytré et Chatelaillon ont déployé dès mardi des batardeaux sur leur littoral ; ces dispositifs ne seront pas réinstallés, ils resteront installés pendant toute la durée de l’exercice. »

Cet exercice doit s’achever ce jeudi matin.