Infos

Le télescope géant de "GoldenEye" va être démoli

20 novembre 2020 à 11h27 Par Julia Maz-Loumides
Le télescope est suspendu au-dessus de la parabole de 305 mètres de diamètre.
Crédit photo : Wikimédia Commons | Mario Roberto Durán Ortiz)

Après 57 ans de service, le télescope d’Arecibo, à Porto Rico, va être démantelé. Il menace de s’effondrer à la suite d'une rupture de deux câbles de soutien. La Fondation nationale des sciences américaines a accepté une "démolition contrôlée".

Coup dur pour l’astronomie mondiale. Ce jeudi 19 novembre, la Fondation nationale des sciences américaines a annoncé la démolition du télescope géant d’Arecibo situé à Porto Rico, connu du grand public grâce à une scène d’action dans "GoldenEye". Deux des câbles soutenant les 900 tonnes de la structure ont cédé le 10 août puis le 6 novembre 2020. Des réparations ne semblent pas envisageables pour la société d’ingénierie ayant examiné le télescope : les câbles restants pourraient eux aussi rompre à tout moment, mettant la sécurité des ouvriers, du personnel et des visiteurs en danger. Une décision "nécessaire, bien que malheureuse" pour le directeur de la Fondation nationale des sciences, Sethuraman Panchanathan.

"Plus qu’un télescope"

Le plus grand radiotélescope simple jamais construit, détrôné en 2016 par le Sky Eye en Chine, est à l’origine d’incroyables découvertes depuis son inauguration en 1963. L’année suivante, il a permis d’établir la période de rotation de Mercure, puis, 10 ans après, la première observation indirecte d’ondes gravitationnelles, et enfin, les premières découvertes d’exoplanètes dans les années 1990, rapporte Le Monde.

Sur Twitter, de nombreux astronomes professionnels et amateurs ont écrit leur tristesse sous le hashtag "WhatAreciboMeansToMe" (ce  qu’Aricebo signifie pour moi). "Plus qu’un télescope, Arecibo est la raison même pour laquelle je fais de l’astronomie", témoigne Kevin Ortiz Ceballos, astronome local. Le télescope d’Arecibo sera démantelé après 57 ans de service.

(Avec AFP)