Le voilier Tara termine sa mission contre les microplastiques

23 novembre 2019 à 5h12 par Gabriel Macé

Le voilier de la fondation Tara océan devrait accoster ce samedi à Lorient, son port d’attache.

ALOUETTE
Crédit: Région Bretagne / Twitter (@regionbretagne)

Au terme d’une vaste étude, démarrée il y a six mois, sur la pollution plastique dans neuf fleuves européens, le voilier Tara est de retour. Partie le 27 mai, cette goélette scientifique a fait un constat : « Le plastique est omniprésent en mer ».

Au cours de cette mission, plus de 3000 échantillons de plastique ont été récoltés.

Pour les seize membres d’équipage et la quarantaine de scientifiques embarqués, le problème doit être résolu à terre, il faut « stopper l’hémorragie ». La situation en mer est désespérée, « l’ampleur des dégâts est trop importante » a confié Samuel Audrain à nos confrères du Télégramme.

Ce samedi, des animations sont prévus à Lorient pour marquer la fin de cette mission.

Un autre projet, Manta, porté par l'association The SeaCleaners d'Yvan Bourgnon, a reçu le soutien du groupe Elmer Food Beat. « Le plastique, c’est dramatique ! » Une nouvelle version de leur célèbre chanson.