Ligue 1 - Nantes "pas encore à un bon niveau", selon Der Zakarian

31 juillet 2015 à 2h59 par Rédaction Alouette

ALOUETTE

Priv� de mercato depuis l'hiver 2013/2014, Nantes conna�t une intersaisons intense sur le march� des transferts, qui complique un peu sa pr�paration et fait que l'�quipe n'est "pas encore � un bon niveau", selon son entra�neur Michel Der Zakarian.

Q: D�j� tr�s actif sur le march� des transferts, Nantes vit encore dans l'attente du d�part de Jordan Veretout, voire de Papy Djilobodji. Attendez vous encore des renforts ?

R: "C'est le lot de toutes les �quipes. On a jusqu'� fin ao�t pour clore le recrutement. J'esp�re que rapidement on va prendre un d�fenseur axial, un lat�ral droit suppl�mentaire et peut-�tre quelqu'un au milieu de terrain (si Veretout part, ndlr)".

Q: Des jeunes du centre de formation ont �t� tr�s pr�sents lors des matches de pr�paration. Auront-ils un r�le plus important cette saison ?

R: "On a pas tout le monde � un bon niveau encore. Mais dans la pr�paration, tout le monde a bien travaill� jusqu'� pr�sent. J'esp�re que les petits bobos qui ont engendr� l'absence de certains joueurs vont revenir au beau fixe et qu'on aura tout le monde � disposition. Quant aux jeunes, il y a des choses int�ressantes. Ils sont disponibles, ils font bien leur travail. Apr�s, c'est des gamins, il faut les laisser m�rir petit � petit. Ils sont l� pour travailler et pour progresser."

Q: Mercredi contre Lu�on (2-0), vous avez align� pour la premi�re fois vos deux recrues en attaque, Kolbeinn Sigthorsson et Emiliano Sala. Qu'avez vous pens� de cette association ?

R: "Kolbeinn n'est pas encore pr�t, physiquement, il a du retard. Dans les d�placements, il ne sont pas au point, mais ils se sont trouv�s sur le (premier) but d�j�. Apr�s il y a deux ou trois situations qu'ils auraient pu mieux g�rer et il faut qu'ils progressent dans le remplacement d�fensif aussi, qu'ils soient beaucoup plus s�rieux encore dans la discipline d�fensive. Mais il faut leur laisser le temps de s'adapter � ce syst�me et � l'�quipe."

Propos recueillis par Fr�d�ric Happe

hap/pyv

(AFP)