Limoges sort les reliques de Saint Martial pour vaincre le Coronavirus

20 avril 2020 à 15h52 par Thierry Matonnat

Hier après-midi, l'évêque de Limoges a exceptionnellement sorti en ostension le crâne de Saint Martial, saint patron de la ville, relique dont l'invocation aurait miraculeusement guéri des malades d'une épidémie au Xe siècle, pour contrer le Covid-19 par des « moyens surnaturels ».

ALOUETTE
Mgr Pierre-Antoine Bozo ouvre la châsse des reliques de Saint-Martial
Crédit: Alouette | Thierry Matonnat

Ce dimanche 19 avril fut un jour particulier : les 4 détenteurs des clefs de la châsse des reliques de Saint-Martial (l'évêque, le maire de Limoges, le curé de Saint-Michel-des-Lions ainsi que le 1er Bayle de la grande confrérie de Saint-Martial) ont été réunis lors d’une cérémonie à huis-clos, confinement oblige afin de procéder aux Ostensions des reliques. Cette cérémonie, habituellement accompagnée d’une grande procession à travers la ville, n’a lieu normalement que tous les 7 ans pour commémorer le « Miracle des Ardents ». Les dernières ont été célébrées en 2016.

Le Miracle des Ardents

En 994, les reliques de Saint-Martial avaient été sorties en procession lors d’ostensions pour conjurer une épidémie liée à la consommation de pain de seigle contaminé par un champignon parasite, l'ergot. Une pratique qui avait dit-on à l’époque permis de faire cesser l’épidémie.

mgrBozo.jpg (310 KB)

Hier, l'évêque de Limoges a reproduit le rituel : Mgr Pierre-Antoine Bozo a brandi le reliquaire, sans toutefois en extraire le crâne, en l'église Saint-Michel-des-Lions et sur le parvis et a béni la ville et le monde aux 4 points cardinaux. Le « chef » de Saint-Martial a ensuite été amené à l'évêché de Limoges. Tous les soirs à 18h et jusqu'à la fin de l'épidémie de Covid-19, Mgr Pierre-Antoine Bozo bénira le crâne et priera pour que cesse cette pandémie.