Infos

Loches : des archéologues toujours à la recherche de Ludovic Sforza

20 septembre 2019 à 12h28 Par Bastien Bougeard
La collégiale Saint-Ours pourrait renfermer le tombeau du Duc de Milan.
Crédit photo : Wikimedia-N.Duske

Les fouilles entreprises à Loches, dans la collégiale Saint-Ours entre les mois d’avril et de juin, n’ont pas permis de retrouver la sépulture du Duc de Milan. Les archéologues pourraient entreprendre de nouvelles fouilles en 2020.

Les archéologues du département d’Indre-et-Loire vont devoir de nouveau fouiller pour retrouver les ossements de Ludovic Sforza, ancien duc de Milan et Mécène de Léonard De Vinci. Pendant trois mois, ils ont retrouvé des sépultures, six au total, ils pensaient d’ailleurs avoir retrouvé la dépouille de celui que l’on surnommait « Le More ». Les premières analyses viennent contredire ces espoirs.

Une tombe trop ancienne

Dans un communiqué, la ville de Loches dévoile que l’hypothèse la plus probable a été écartée : « La tombe qui semblait être le meilleur candidat sur le terrain s’avère finalement trop ancienne pour correspondre. » Les autres sépultures retrouvées au cours des fouilles ne correspondent pas non plus au profil du mécène de Léonard De Vinci. Cependant, de nouvelles fouilles pourraient être entreprises en 2020 car une autre tombe renfermer le corps de Ludovic Sforza : « La tombe concernée est celle d’un homme décédé après 40 ans entre 1440 et 1524. Or Ludovic Sforza est mort à l’âge de 55 ans, en 1508 à Loches. Malheureusement, cette tombe n’a pas pu être fouillée complètement. Les données archéologiques ne permettent donc pas en l’état d’assurer l’identification du défunt. » Une campagne de fouilles en 2020 sera nécessaire selon la mairie.

Ludovic Sforza est décédé à Loches

Ludovic Sforza est connu pour avoir été Duc de Milan entre 1494 et 1500. Mécène de Léonard De Vinci, il est le commanditaire de « La Cène », cette peinture murale, visible à Milan à l’église Santa Maria delle Grazie, qui représente le dernier repas de Jésus entouré des apôtres. Il est fait prisonnier en 1500 par l’armée française lors de la bataille de Novare. D’abord incarcéré à Lyon, puis à Bourges, Ludovic Sforza est transféré au donjon de Loches où il décède en 1508. Aucune sépulture ne porte aujourd’hui son nom.