Manifestants blessés à Nantes en février 2014: plaintes classées sans suite

10 avril 2015 à 15h53 par Rédaction Alouette

<p>Les plaintes déposées par des manifestants, dont trois ont perdu l'usage d'un oeil, le 22 février 2014 à Nantes lors d'une manifestation contre le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, ont été classées sans suite, a-t-on appris vendredi auprès du parquet à Nantes.</p>

ALOUETTE

Les plaintes d�pos�es par des manifestants, dont trois ont perdu l'usage d'un oeil, le 22 f�vrier 2014 � Nantes lors d'une manifestation contre le projet d'a�roport de Notre-Dame-des-Landes, ont �t� class�es sans suite, a-t-on appris vendredi aupr�s du parquet � Nantes.

Une enqu�te de l'Inspection g�n�rale de la police nationale (IGPN) avait �t� ouverte apr�s ces six plaintes, dont celles de trois jeunes qui avaient perdu un oeil apr�s avoir �t� bless�s par des projectiles provenant selon eux de tirs de lanceurs de balles souples de type Flashball ou LBD40.

Les investigations "n'ont pu �tablir les circonstances dans lesquelles les blessures ont �t� caus�es", a dit � l'AFP Brigitte Lamy, procureure de la R�publique � Nantes, qui parle "d'infractions non caract�ris�es".

Les plaintes avaient �t� d�pos�es contre X � l'issue de la manifestation qui avait rassembl� entre 20.000 et 60.000 personnes, selon la police et les manifestants, pour r�clamer l'abandon du projet de transfert de l'a�roport de Nantes sur le site de Notre-Dame-des-Landes.

De violents affrontements avaient �clat� entre plusieurs centaines d'�l�ments radicaux et les forces de l'ordre qui interdisaient l'acc�s au centre-ville.

Les urgences du CHU de Nantes avaient recens� "27 gendarmes et policiers, et 40 manifestants bless�s". Le service m�dical des forces de l'ordre avait secouru "130 personnes" plus l�g�rement bless�es.

axt-gvy/bar/DS

 

(AFP)