Infos

Meghan Markle révèle avoir fait une fausse couche cet été

25 novembre 2020 à 15h15 Par Julia Maz-Loumides
Meghan Markle et le prince Harry ont traversé un drame cet été.
Crédit photo : Wikimédia Commons / Mark Jones

La Duchesse de Sussex, Meghan Markle, brise le tabou sur les fausses couches en révélant le drame qui l’a touché cet été. Dans une tribune publiée ce mercredi 25 novembre par le New-York Times, elle écrit son chagrin, mais aussi sa lente guérison.

"J’ai su, au moment où je serrais fort mon premier enfant dans mes bras, que j’étais en train de perdre le second", confie Meghan Markle dans une tribune publiée dans le New-York Times ce mercredi 25 novembre 2020. La Duchesse de Sussex a révélé avoir fait une fausse couche en juillet et souhaite briser le tabou qui entoure ce drame. Après avoir ressenti une forte crampe, alors qu’elle changeait la couche de son premier né, la jeune femme s’est effondrée au sol.

"La seule manière de permettre à quelqu’un de commencer à panser ses blessures est d’abord de lui demander : comment vas-tu ?", explique-t-elle sur ce sujet qu’elle ne veut plus "tabou, couvert d’un sentiment de honte injustifié, perpétuant un cycle de deuil solitaire". L’ancienne actrice se range aux côtés de celles qui ont eu le courage de raconter leurs histoires : "elles ont ainsi ouvert la voie, sachant qu’en disant la vérité elles allaient permettre à d’autres de le faire aussi".

Un retour sur une terrible année

Dans cette même tribune, intitulée "The Losses We Share" (Les pertes que nous partageons) Meghan Markle s’est exprimée sur la pandémie de coronavirus, le mouvement Black Lives Matter et l’élection américaine mouvementée. "Nous avons tous été tourmentés en 2020 par un douloureux sentiment de perte, alors même que nous devions faire face à des situations à la fois dures et handicapantes", écrit-elle. La Duchesse est revenue sur les meurtres de Breonna Taylor, ambulancière de 26 ans, et de George Floyd, afro-américain de 46 ans, tués par des policiers le 13 mars et 25 mai 2020.

Une tribune qui intervient alors qu’elle mène, avec le prince Harry, une bataille judiciaire contre des médias pour atteinte à leur vie privée. Elle dénonce notamment Associated Newspapers d'avoir publié des extraits d’une lettre adressée à Thomas Markle, père de Meghan Markle. Le couple accuse également une agence américaine d’avoir photographié leur fils Archie dans leur jardin. Le prince Harry, de son côté, a engagé des poursuites contre le Daily Mirror pour des piratages téléphoniques présumés.

Meghan Markle conclut sa tribune de deuil par un message d’espoir : "Allons-nous bien ? Nous irons bien".