Mort d'Emiliano Sala : un anglais soupçonné d'homicide involontaire

20 juin 2019 à 13h05 par Rédaction Alouette

<p>L'homme de 64 ans a été entendu par les enquêteurs britanniques avant d'être relâché.</p>

ALOUETTE

La police britannique a arr�t� mercredi un homme de 64 ans originaire du Yorkshire (nord de l'Angleterre), soup�onn� d'homicide involontaire dans l'affaire de la mort du footballeur nantais Emiliano Sala, fauch� en pleine ascension.

Son identit� gard�e secr�te

Les forces de l'ordre ont refus� de donner plus de pr�cisions sur l'identit� du suspect, qui a �t� rel�ch� apr�s sa garde � vue mais coop�re toujours � l'enqu�te.

L'inspecteur Simon Huxter a appel� dans un communiqu� � �viter toute "sp�culation, qui causerait de la d�tresse suppl�mentaire aux familles" des victimes "et pourrait potentiellement entraver l'enqu�te", toujours "en cours".

L'attaquant, �g� de 28 ans, allait r�aliser son r�ve de jouer en Premier League: il avait �t� transf�r� en janvier du FC Nantes vers le club de Cardiff (Pays de Galles). Mais il est d�c�d� quelques jours apr�s, le 21 janvier, lors du crash d'un petit avion en direction de la capitale galloise, qui s'est ab�m� dans la Manche.

Son corps avait �t� localis� � bord de l'�pave de l'avion, par 67 m�tres de fond, et r�cup�r� le 7 f�vrier, alors que celui du pilote de l'appareil, David Ibbotson, 59 ans, n'a pas �t� retrouv�. Des premiers �l�ments de l'enqu�te men�e par la justice britannique avaient conclu � un d�c�s cons�cutif � des "blessures � la t�te et au tronc".

En f�vrier, le bureau d'enqu�te britannique sur les accidents a�riens (AAIB) avait �tabli que l'avion qui transportait Emiliano Sala n'�tait pas autoris� � effectuer des vols commerciaux.

Selon des informations de la BBC, le pilote de l'avion n'�tait pas habilit� � voler la nuit car il �tait daltonien et sa licence ne disposait pas de la "qualification au vol de nuit". Interrog�e par l'AFP, l'Autorit� britannique de l'aviation civile (CAA) n'avait pas confirm� cette information, indiquant seulement que "l'enqu�te de l'AAIB �tait en cours".

Comparution et hommages

Deux personnes soup�onn�es d'avoir diffus� sur les r�seaux sociaux une photo prise � la morgue du corps de Sala doivent d'autre part compara�tre le 10 juillet devant le tribunal de Swindon (sud-ouest de l'Angleterre).

Sherry Bray, 48 ans, est poursuivie pour d�lit informatique, pour avoir entrav� le cours de la justice et avoir envoy� un message ind�cent ou offensant. Christopher Ashford, 62 ans, est poursuivi pour d�lit informatique.

La police n'avait pas pr�cis� comment les suspects avaient pu se procurer les images.

La d�pouille d'Emiliano Sala a �t� rapatri�e en f�vrier en Argentine. Parents, amis, �missaires de Nantes, Bordeaux et Cardiff, habitants... Ils �taient des centaines � �tre venus s'incliner, pleurer, poser une main sur le cercueil du footballeur � Progreso, le village argentin de 3.000 habitants qui l'a vu grandir.

Car � Progreso, on se souvient de "Emi" � bicyclette, de ses footings, de ses buts. Quand il marquait dans le championnat de France, le d�fi permanent �tait de d�nicher une vid�o de l'action de but.

Son p�re, Horacio, a lui succomb� fin avril � une crise cardiaque chez lui, � l'�ge de 58 ans.

 

(avec AFP)