Musée d'Issoudun : la justice administrative suspend la réouverture

18 février 2021 à 16h13 par Arnaud Laurenti

La justice administrative a suspendu jeudi la réouverture du musée d'Issoudun (Indre) que le maire (PS) André Laignel avait annoncée la semaine dernière malgré les directives sanitaires, dans la foulée d'une décision similaire à Perpignan, également rejetée par la justice.

ALOUETTE
Crédit: Maire d'Issoudun

Le tribunal administratif de Limoges a donné "totale satisfaction" à la préfecture de l'Indre opposée à cette réouverture, a annoncé à l'AFP le greffe, sans donner dans un premier temps davantage de précision sur les attendus.

La réouverture était prévue samedi

Le tribunal avait été saisi en référé par la préfecture selon qui cette réouverture ne respecte pas des dispositions du décret du 29 octobre 2020 sur les mesures de lutte contre l'épidémie de Covid-19.

Vendredi dernier, le maire d'Issoudun et vice-président de l'Association des maires de France (AMF) André Laignel avait annoncé la réouverture d'une partie du Musée de l'Hospice St-Roch d'Issoudun à partir de samedi à 10h00, estimant que la "fermeture permanente et totale (des musées) est devenue manifestement disproportionnée"

"Les musées sont des lieux de culture essentiels (...), des lieux où le risque de contamination est le plus faible (...), où on ne mange pas, ne boit pas, ne fume pas, où l'on est invité à ne pas toucher", avait fait valoir M. Laignel dans un communiqué.

Il avait précisé que les "galeries contemporaines" du musée de l'Hospice Saint Roch seraient accessibles au public avec une "fréquentation simultanée fixée à 30 m2 par personne, c'est-à-dire trois fois ce qui est exigé actuellement dans les lieux autorisés". Mais que les salles anciennes du musée, "plus étroites et imbriquées", resteraient dans un premier temps fermées.

La municipalité d'Issoudun, contactée jeudi par l'AFP, a dit "étudier" le jugement et n'a pas souhaité réagir dans un premier temps.

Lundi, le tribunal administratif de Montpellier, s'appuyant lui aussi sur le décret gouvernemental du 29 octobre 2020 ordonnant la fermeture des musées et lieux culturels, avait suspendu les arrêtés du maire RN de Perpignan Louis Aliot, qui avait décidé de rouvrir quatre musées municipaux, à l'encontre des directives sanitaires du gouvernement.

(avec AFP)