Nantes : pas de traces d’effraction aux extérieurs de la cathédrale

19 juillet 2020 à 6h24 par Fabienne Lacroix

Au lendemain de l'incendie qui a détruit le grand orgue de la cathédrale de Nantes, le procureur de la République précise qu'aucune trace d'effraction n'a été relevée.

ALOUETTE
Crédit: Fondation du Patrimoine

Les premières constatations réalisées dans le cadre de l'enquête pour "incendie volontaire" dans la cathédrale de Nantes n'ont pas permis de trouver de traces d'effraction, a précisé le procureur de la République de Nantes Pierre Sennès.

Trois points de départ de feu ont été constatés dans la cathédrale "à une distance conséquente les uns des autres", a-t-il précisé. L'un des départs de feu était situé au niveau du grand orgue, qui a été ravagé par l'incendie.

La Fondation du Patrimoine a lancé de son côté une cagnotte pour financer la reconstruction du grand orgue, entièrement détruit par les flammes. 14 090 euros ont déjà été collectés.